Zambie

Aperçu du Pays

Marché des Engrais

Prix des Engrais

Commentaire sur les Marchés

octobre 2021

Commentaire sur les marchés

Prix mondiaux des engrais

Sept des huit principaux engrais ont enregistré une hausse de prix en octobre par rapport à septembre. La potasse et l’urée ont toutes deux augmenté de 17 % par rapport à septembre ; le prix moyen de la potasse était de 675 $/tonne, tandis que celui de l’urée était de 653 $/tonne.

Le MAP était 10 % plus cher (avec un prix moyen de 829 $/tonne) par rapport à septembre. Les prix de l’UAN28 et de l’UAN32 ont augmenté de 8 % par rapport à septembre ; le prix moyen de l’UAN28 était de 400 $/tonne, tandis que celui de l’UAN32 était de 456 $/tonne.

Le prix du DAP a augmenté de 5 % par rapport au mois précédent ; le prix moyen de cet engrais était de 736 $/tonne.

Prix des engrais

La demande d’engrais augmente dans le pays en prévision de la saison agricole 2021/2022. Les prix des engrais restent élevés, parallèlement aux prix mondiaux élevés. L’approvisionnement est entre-temps revenu au gouvernement dans le cadre des changements apportés par le nouveau régime et AFO continuera à suivre et à mettre à jour les nouveaux développements dans notre prochain numéro.

Disponibilité des engrais

La Small Holder Farmers Association of Zambia a demandé au gouvernement d’accélérer le processus de distribution d’engrais avant la saison agricole 2021/2022. La distribution en temps voulu d’engrais et d’autres intrants agricoles donnera au gouvernement suffisamment de temps pour fournir un soutien technique aux producteurs.



septembre 2021

Commentaire sur les marchés

Prix mondiaux des engrais.

Les prix de la potasse ont sensiblement augmenté par rapport au mois d’août, tandis que le prix de détail moyen du DAP a atteint á son plus haut niveau depuis 10 ans, selon les prix suivis par Data Transmission Network (DTN) pour la deuxième semaine de septembre 2021.

Le prix de la potasse a augmenté de 6 % par rapport au mois d’août. Le prix moyen de l’engrais était de 598 $/tonne. DTN désigne une hausse de prix significative comme étant de 5 % ou plus. Quatre engrais ont connu des augmentations de prix de 3 % par rapport au mois dernier. Le prix moyen du MAP était de 776 $/tonne, celui de l’urée de 572 $/tonne, celui de l’anhydre de 762 $/tonne et celui de l’UAN28 de 381 $/tonne.

Le prix de l’UAN32 a augmenté de 2 % pour atteindre 428 $/tonne. Le prix du DAP a augmenté de 1 % pour atteindre 702 $/tonne. Le prix moyen du 10-34-0 a augmenté de manière fractionnée à 632 $/tonne. Le DAP a dépassé les 700 $/tonne pour la première fois en près de 10 ans. La dernière fois que le prix de l’engrais phosphoré était aussi élevé était la deuxième semaine de décembre 2011, lorsque le prix moyen était de 702 $/tonne.

Source : DTN (réseau de transmission de données)

 

Prix des engrais

La récolte de céréales de la campagne principale 2021 s’est achevée en juillet et la récolte de la petite récolte de blé d’hiver devrait être terminée en novembre. Malgré la faible demande d’engrais, la forte demande mondiale d’engrais de la part des principales régions de culture pourrait être un moteur pour des prix élevés dans le pays.

Disponibilité des engrais

La société Nitrogen Chemical of Zambia (NCZ) a produit jusqu’à présent 17.000 tonnes d’engrais composés D pour la saison agricole 2021/2022, dont 10.000 tonnes sont destinées au programme de soutien aux intrants agricoles et 7.000 tonnes au marché libre. NCZ distribuera des engrais composés D dans quatre districts de la province de Lusaka, à savoir Lusaka, Chilanga, Chongwe et Kafue. La société a pour objectif de produire 23.000 tonnes d’engrais avant la fin de l’année 2021. Le gouvernement a demandé à NCZ de s’assurer que les agriculteurs reçoivent les engrais avant le début de la saison des pluies, car la distribution d’intrants agricoles pendant la saison des pluies devient un défi car la plupart des routes deviennent impraticables.



août 2021

Commentaire sur les marchés

Prix des engrais

La demande d’engrais est faible en Zambie car ce n’est pas une saison d’utilisation des engrais dans le pays. La récolte de céréales de la campagne principale 2021 s’est achevée en juillet et la récolte de la petite culture de blé d’hiver devrait être terminée en novembre. Malgré la faible demande d’engrais en Zambie, la forte demande mondiale élevée d’engrais de la part des principales régions de culture pourrait être un moteur pour des prix élevés dans le pays.

À la suite d’une élection pacifique en Zambie, certains importateurs pourraient bientôt être sur le marché. Traditionnellement, la Zambie a toujours publié ses appels d’offres au début du deuxième trimestre, mais cette année, les activités d’approvisionnement ont été suspendues en raison des élections et du fait que l’appel d’offres de l’année dernière était un appel d’offres 2 en 1 pour l’approvisionnement jusqu’en 2021.

Disponibilité des engrais

Aucune pénurie d’engrais n’a été signalée dans le pays.



juillet 2021

Commentaire sur les marchés

Prix des engrais

La demande d’engrais est actuellement faible, tandis que les prix des produits fertilisants importés restent élevés.

Disponibilité des engrais

Les élections générales en Zambie devraient avoir lieu en août, mais cela ne devrait pas avoir d’impact significatif sur la distribution d’engrais car les principaux importateurs ont déjà positionné et livré des cargaisons à partir de 2020 dans le cadre l’attribution du cadre de deux ans par le gouvernement zambien au deuxième trimestre de 2020. Comme dans la plupart des pays africains, les engrais ont été utilisés comme un outil de campagne pour obtenir le soutien des électeurs en vue de leur réélection.

Autres informations clés

Engrais et élections à venir
Hakainde Hichilema, président du Parti uni pour le développement national, a promis de réduire le prix d’un sac d’engrais de 50 kg lorsqu’il sera élu en août. Le sac d’engrais de 50 kg coûte actuellement entre K700 et K800. M. Hichilema a déclaré que la baisse du prix à 250 K pour un sac de 50 kg conduira à une plus grande production et à des aliments moins chers.



juin 2021

Commentaire sur les marchés

De manière générale, les prix des engrais azotés et phosphatés sont restés stables, bien qu’à des niveaux plus élevés en glissement annuel. Cette évolution s’explique principalement par les fortes évaluations du fret dues à la reprise du commerce mondial ainsi que par la forte demande des marchés mondiaux traditionnels, à savoir l’Inde et l’Amérique latine.

A partir du principal marché d’Afrique de l’Est, qui est le Moyen-Orient, les évaluations du fret ont indiquées une hausse de plus de 50 $ depuis la fin du premier trimestre, alors que le chiffre moyen habituel est de 30 $/mt +/-. Ce constat est valable pour la plupart des principales voies d’approvisionnement au niveau mondial.

Prix des engrais

Les prix des engrais NPK ont augmenté en raison de la forte demande due aux semis de blé qui ont commencé en mai et se sont poursuivis en juin. Les prix des autres engrais sur le marché restent bas car les semis de la plupart des cultures céréalières 2021 comme le maïs (principale culture vivrière de la Zambie) et le sorgho ont été achevés entre octobre et décembre 2020, et ils sont maintenant en phase de récolte.

Disponibilité des engrais

L’engrais NPK est disponible sur le marché car les importateurs et les négociants agricoles en avaient stocké suffisamment en prévision des semis de blé qui ont commencé en mai.

Autres informations clés

La Zambie, depuis l’année dernière, a lancé des appels d’offres pour deux ans en une seule année, 2020, parce que le gouvernement ne voulait pas que la chaîne d’approvisionnement soit perturbée par les élections. Les élections auront lieu le .12 aout prochain.

La plupart des importateurs avaient déjà pris des positions auprès des négociants/fournisseurs mondiaux et avaient prévu d’avoir les produits dans le pays à cette date. Il est fort probable que le prochain appel d’offres aura lieu à la fin du premier trimestre de 2022, comme c’est la norme chaque année.

 

 

 

 

 

 


mai 2021

Commentaire sur les marchés

Prix des engrais

Les prix des engrais NPK ont augmenté en raison de la forte demande due aux semis de blé qui ont débuté en mai. Les prix des autres engrais sur le marché restent bas car la plantation de la plupart des cultures céréalières de 2021 telles que le maïs (la principale culture vivrière de la Zambie) et le sorgho a été achevée entre octobre et décembre 2020 et elles sont maintenant en phase de récolte.

Disponibilité des engrais

Les engrais NPK sont disponibles sur le marché car les importateurs et les agrodealers en ont stocké suffisamment pour préparer les semis de blé. En outre, le programme de soutien aux intrants agricoles (FISP) pour la saison agricole 2020/2021 a renforcé la disponibilité des engrais pour les agriculteurs en Zambie.

Autres informations clés

À l’approche de la saison de commercialisation 2021/2022, les parties prenantes ont demandé au gouvernement d’envisager d’augmenter le prix du maïs à K150 pour un sac de 50 kg. Leur demande est justifiée par le coût de production et la nécessité d’aider les agriculteurs à être rentables. Au cours de la dernière saison agricole, le prix des engrais a augmenté de manière significative, passant de 385 à 550 kilos par sac, ce qui a rendu les agriculteurs moins rentables.

 

 

 

 

 

 


avril 2021

Commentaire sur les marchés

Prix des engrais

Les prix des engrais NPK ont augmenté en raison de la forte demande due aux semis de blé qui commencent en mai. Les prix des autres engrais sur le marché restent bas car la plantation de la plupart des 2021 cultures céréalières telles que le maïs (principale culture vivrière de la Zambie) et le sorgho a été achevée entre octobre et décembre 2020.

Disponibilité des engrais

Les engrais NPK sont disponibles sur le marché car les importateurs et les distributeurs agricoles en ont stocké suffisamment en prévision des semis de blé. En outre, le programme de soutien aux intrants agricoles pour la saison agricole 2020/2021 a renforcé la disponibilité des engrais pour les agriculteurs en Zambie.

 

 

 

 

 

 


mars 2021

Commentaire sur les marchés

Prix des engrais

Les prix de la plupart des engrais sur le marché ont diminué parce que la plantation de la plupart des cultures céréalières de 2021 comme le maïs (la principale culture vivrière de la Zambie) et le sorgho a été achevée entre octobre et décembre 2020. Le blé a été récolté entre octobre et novembre 2020 et les semis doivent encore commencer en mai.

Disponibilité des engrais

Les engrais sont disponibles pour la plupart des agriculteurs en raison du programme de soutien aux intrants agricoles (FISP) pour la saison agricole 2020/2021 dans lequel les bénéficiaires ont reçu des intrants agricoles tels que des engrais avant décembre 2020. Plus de 72 000 agriculteurs de la province de Muchinga ont bénéficié du FISP.

 

 

 

 

 

 


février 2021

Commentaire sur les marchés

Prix des engrais

Les prix de la plupart des produits fertilisants sur le marché ont baissé parce que la plantation de la plupart des cultures céréalières 2021 telles que le maïs (la principale culture vivrière de la Zambie) et le sorgho a été achevée entre octobre et décembre 2020. Le blé a été récolté entre octobre et novembre 2020 et les semis doivent encore commencer en mai.

Disponibilité des engrais

Les engrais sont disponibles pour la plupart des agriculteurs en raison du programme de soutien aux intrants agricoles (FISP) pour la saison agricole 2020/2021 dans lequel les bénéficiaires ont reçu des intrants agricoles, y compris des engrais, avant décembre 2020. Plus de 72 000 agriculteurs de la province de Muchinga ont bénéficié de l’activité du FISP.

Autres informations clés

La principale entreprise agricole brésilienne, Agronelli, a terminé son analyse du sol zambien et est prête à envoyer des engrais phosphatés adaptés à la Zambie. L’engrais phosphaté du Brésil permettra aux agriculteurs zambiens de produire une récolte exceptionnelle, même en période de sécheresse. Cela fait suite à la décision de la Zambie d’envoyer ses échantillons de sol au Brésil pour analyse il y a plus d’un an.

 

 

 

 

 

 


janvier 2021

Commentaire sur les marchés

Prix des engrais

Les prix de la plupart des engrais sur le marché ont baissé parce que la plantation de la plupart des cultures céréalières de 2021, comme le maïs (la principale culture vivrière de la Zambie) et le sorgho, a été achevée entre octobre et décembre 2020. Le blé a été récolté entre octobre et novembre et les semis doivent encore commencer en mai. Les prix de l’engrais DAP ont augmenté en raison de la forte demande résultant des semis de blé effectués en janvier.

Disponibilité des engrais

Les engrais étaient disponibles pour la plupart des agriculteurs grâce au programme de soutien aux intrants agricoles (FISP) pour la saison agricole 2020/2021, dans le cadre duquel les bénéficiaires recevaient des intrants agricoles tels que des engrais avant décembre 2020. Plus de 72 000 agriculteurs de la province de Muchinga ont bénéficié du FISP.

 

 

 

 

 

 


decembre 2020

Commentaire sur les marchés

Prix des engrais

Les prix des engrais se sont maintenus au niveau normal en raison de la demande modérée due à l’achèvement des semis de maïs, qui est la principale culture vivrière de la Zambie. La plantation de sorgho était également en cours.

Disponibilité des engrais

Aucune pénurie d’engrais n’a été signalée, mais les agrodealers ont fait état de ventes modérées en raison d’une demande modérée.

Faits marquants des commentaires sur 2020

Prix des engrais

Au cours du premier trimestre, la plupart des engrais étaient déjà dans le pays et appliqués ou bien en aval de la chaîne de distribution avant que l’impact de la COVID-19 ne commence, de sorte que les prix sont restés stables. Au cours du deuxième trimestre, les prix ont été bas en raison de la faible demande. Au cours du troisième trimestre, les prix ont généralement augmenté puis se sont stabilisés par la suite. L’augmentation était due au fait que les agriculteurs étaient occupés à préparer leurs terres pour la plantation de 2021 cultures céréalières. Les pluies d’octobre ont marqué le début de la saison. Les prix se sont stabilisés en décembre, car la plupart des semis étaient terminés.

Disponibilité des engrais

Si l’on regarde l’année en perspective, la disponibilité des engrais a été stimulée par diverses initiatives gouvernementales et non gouvernementales. Le gouvernement a soutenu l’accès des agriculteurs aux intrants agricoles, principalement par le biais du Programme de subvention des intrants d’engrais (FISP), qui a ciblé un million de petits exploitants. Les fonds alloués au FISP pour la campagne agricole 2020/21 ont considérablement augmenté par rapport à l’année précédente. Partenariat entre African Fertilizer and Agribusiness Partnership, une organisation américaine à but non lucratif, pour lancer une coentreprise de 40 millions de dollars avec African Green Resources afin de fournir aux agriculteurs des crédits pour les semences, les engrais et la formation, ce qui a permis d’améliorer la disponibilité des engrais.

 

 

 

 

 

 


novembre 2020

Commentaire sur les marchés

Les agriculteurs sont occupés à préparer leurs terres pour la plantation des cultures céréalières de 2021. Les pluies d’octobre ont marqué le début de la saison, favorable à la germination des cultures. Les agrodealers ont enregistré une augmentation des ventes d’engrais en raison d’une forte demande.

En Zambie, le gouvernement soutient l’accès des agriculteurs aux intrants agricoles, principalement par le biais du Programme de subvention des intrants d’engrais (FISP), qui s’adresse à un million de petits exploitants. Bien que les fonds alloués au FISP pour la campagne agricole 2020/21 aient considérablement augmenté par rapport à l’année précédente, les effets de la pandémie de COVID-19 sur les ressources du gouvernement, à la fois par une réduction des recettes publiques et une augmentation des dépenses de santé imprévues, sont susceptibles de limiter le soutien financier au secteur agricole en général.

 

 

 

 

 

 


avril 2020

Commentaire sur les marchés

La saison des cultures en Afrique orientale et australe se déroule de novembre à avril, de sorte que la plupart des engrais étaient déjà dans le pays et appliqués ou bien en aval de la chaîne de distribution avant que l’impact de Covid 19 ne commence.

Les pays disposent d’un stock suffisant, de sorte qu’aucune pénurie n’est prévue.

 

 

 

 

 

 


novembre 2019

Commentaire sur les marchés

Les semis des cultures de 2020, qui devraient être prêtes à être récoltées en mars de l’année prochaine, ont commencé en octobre. Cependant, la plupart des agriculteurs attendent toujours que les pluies tombent avant de commencer à semer. Ces agriculteurs stockent maintenant leurs intrants agricoles, y compris les engrais.  Actuellement, la demande et l’utilisation d’engrais sont élevées. Les prévisions météorologiques saisonnières indiquent une probabilité plus élevée de précipitations moyennes ou supérieures à la moyenne au cours du dernier trimestre de 2019.

 

 

 

 

 

 


septembre 2019

Commentaire sur les marchés
Les agriculteurs attendent toujours les pluies pour commencer à semer. En prévision de la saison à venir, qui commence au début du mois prochain, ils sont occupés à acheter des engrais, des semences et d’autres intrants agricoles. La forte demande et l’insuffisance des stocks ont entraîné une hausse des prix des engrais. Pour les agro-dealers disposant de stocks, les ventes sont élevées.
Le transport ferroviaire Dar-Kapiri Moshi
DSM Corridor a remporté un appel d’offres pour le développement et l’exploitation du port sec de New Kapiri Mposhi en Zambie, où se trouve une ligne TAZARA directe entre le CFS à Dar Es Salaam et Kapiri Mposhi en Zambie. Actuellement, elle a une capacité de transport de 1300 tonnes du port de Dar Dar à Kapiri Mposhi avec 24 wagons par bloc dans le train. Le temps de transit du port de Dar – MCCL ICD à Kapiri Mposhi est d’environ 5 jours +_ où une fois la cargaison arrivée à New Kapiri Mposhi en provenance de Dar Es Salaam, elle sera dépouillée et chargée en vrac dans les camions des clients.
Plan
Il est prévu de transporter les marchandises conteneurisées de Dar es Salaam à New Kapiri Mposhi par chemin de fer, où chaque wagon portera un poids net de 54 tonnes. La capacité est de 24 wagons par bloc. Selon le volume, ils s’attendent à avoir 4 trains par semaine d’ici décembre 2019.
FISP
L’Association Agri Business de Zambie a prévu de manifester au Parlement le mercredi 25 septembre 2019 contre le non-paiement aux agro-dealers qui ont fourni des engrais aux agriculteurs dans le cadre du Programme gouvernemental de soutien des intrants agricoles (FISP).
Selon un avis daté du 13 septembre 2019, signé par le porte-parole Bright Chikambwe et adressé au commissaire de la police de la province de Lusaka, les agro-dealers ont déclaré que le gouvernement leur doit de la campagne agricole 2015/16 à ce jour.
Le non-paiement par le gouvernement de plus de K400 millions aux agro-dealers qui lui sont dus pourrait avoir un impact négatif sur la campagne agricole 2019/20.
Le ministre de l’Agriculture, Michael Katambo, a récemment promis que les engrais seraient distribués aux agriculteurs à partir de la première semaine de septembre 2019, mais à ce jour, aucun agriculteur n’a reçu d’engrais, car le gouvernement doit d’abord obtenir l’autorisation des agro-dealers avant que les engrais puissent être distribués.
Le gouvernement attribue les défis auxquels est confronté le secteur agricole aux changements climatiques, mais la mauvaise gestion de ce secteur a eu des répercussions négatives sur ce secteur. Les intrants agricoles ont été distribués sans interruption en février et mars, bien après la saison des semis.

 

 

 

 

 

 


août 2019

Commentaire sur les marchés
Momboshi, Lusitu et Musakashi sont aujourd’hui des noms familiers synonymes de l’irrigation en Zambie. Cela s’explique par le programme de construction de systèmes d’irrigation dans les trois sites situés respectivement dans les districts de Chisamba, Chirundu et Mufulira.
Le secteur agricole zambien devrait connaître un essor considérable une fois que la construction des systèmes d’irrigation dans les trois districts sera achevée. Les projets d’irrigation, financés par la Banque mondiale à hauteur de 115 millions de dollars par le biais du Projet d’appui au développement de l’irrigation (IDSP) du Ministère de l’agriculture, sont destinés à plus de 14000 agriculteurs dans les trois district.

 

 

 

 

 

 


juillet 2019

Commentaire sur les marchés
Contrat NCZ
Le gouvernement zambien a accordé à Nitrogen Chemicals de Zambie un contrat pour la fourniture de 15 000 tonnes d’engrais de fond dans le cadre du FISP (Programme de soutien des intrants agricoles) pour la campagne agricole 2019/2020. Il a toutefois été révélé que l’usine est actuellement fermée en raison de certains travaux de maintenance en vue du démarrage de la production du FISP. L’entreprise est également confrontée à d’énormes difficultés pour rembourser les prestations de retraite et les cotisations à la NAPSA.
Déploiement du FISP
Le gouvernement de Zambie affirme avoir commencé à nettoyer sa base de données des agriculteurs pour s’assurer que les détails des bénéficiaires du Programme de soutien aux intrants agricoles (FISP) soit corrigés avant le début de la campagne agricole 2019/2020. Cette mesure vise à garantir que l’accès aux intrants agricoles se fasse à temps. Le Ministère de l’agriculture a déjà conclu la sélection et l’attribution des contrats de fourniture de semences et d’engrais pour la campagne agricole 2019/2020 et il sera bientôt notifié aux agriculteurs que leurs contributions doivent commencer à être déposées afin que la distribution des intrants agricoles puisse commencer au 1er septembre 2019.
Au cours de la campagne agricole 2018/2019, la province de l’Est a connu la production la plus élevée dans les cultures suivantes comme le maïs avec 500,411 tonnes, coton avec 47,706 tonnes, arachides avec 40,579 tonnes, tabac Burley avec 25,501 tonnes et tournesol avec 25,501 tonnes. La production de soja a également connu une augmentation remarquable, passant de 47,321 tonnes pendant la campagne agricole 2017-2018 à 70 960 tonnes métriques pendant la campagne 2018/2019, faisant de la province le deuxième producteur de soja du pays après la province centrale.

 

 

 

 

 

 


juin 2019
La Ministre des Finances, Margaret Mwanakatwe, a déclaré que la distribution des intrants agricoles dans le cadre du programme de soutien aux agriculteurs, le FISP utilisant le bon électronique, avait été infiltrée par de faux agro dealers qui siphonnaient de l’argent du gouvernement. Elle a déclaré que le gouvernement avait jusqu’à présent versé 69 millions de kwacha au titre de « E-voucher » pour la saison agricole 2018/2019. Elle a toutefois assuré aux agro dealers et aux agriculteurs que le gouvernement ne retarderait pas la distribution d’intrants et d’engrais au cours de la saison agricole 2019-2020.
Les agriculteurs de Kalabo, dans l’ouest de la Zambie, s’inquiètent de la situation alimentaire dans la province, craignant une crise imminente. Fines Munganga, Présidente de l’Association des agriculteurs du district de Kalabo (KDFA), estime qu’une crise alimentaire menace dans la province de l’Ouest à la suite d’une mauvaise pluviométrie qui a caractérisé la saison agricole 2018/2019. La province de l’Ouest est l’un des principaux producteurs de riz.

Commentaire sur les marchés

 

 

 

 

 

 


mai 2019

Commentaire sur les marchés
La saison des pluies a commencé, ce qui a déclenché et amélioré les activités agricoles. Le marché des engrais a également connu une certaine amélioration de la quantité de produits achetés par rapport aux mois précédents, bien que l’augmentation du processus d’engrais dans certaines parties du pays affecte les hectares des terres cultivées.
La production de maïs de la Zambie en 2019 devrait diminuer de 16%, passant de 2,39 millions de tonnes l’an dernier à environ 2 millions de tonnes. Les productions de tabac, de tournesol, de niébé, de sorgho, de farine de manioc, de soja et de patates douces, devraient également diminuer en moyenne de 19 à 40%.
Le ministre de l’Agriculture, Michael Katambo, a annoncé que l’enquête de prévision de récolte de 2019 pour la campagne agricole de 2018-2019 indiquait que la production de maïs devrait diminuer pour passer à 2 004 389 tonnes, contre 2 394 907 tonnes produites la saison dernière.
Monsieur Katambo a déclaré que la réduction de la production de maïs était due en grande partie à des déficits prolongés de précipitations dans les provinces du Sud et de l’Ouest, ce qui a fortement réduit les perspectives de production nationale pour les conditions météorologiques des cultures céréalières en 2019.

 

 

 

 

 

 


avril 2019

Commentaire sur les marchés
Il n’y a pas eu beaucoup d’activité ce mois-ci, les pluies se sont arrêtées dans la plupart des régions du pays, à l’exception de quelques zones dans le nord du pays. La sécurité alimentaire semble être un sujet de préoccupation en raison de la saison sèche prolongée.
Les ventes d’engrais enregistrées dans l’ensemble du pays sont faibles. La plupart des ventes sont destinées aux légumes comme la tomate et le chou. Les agriculteurs qui ont cultivé le soja s’attendent à une récolte médiocre car les pluies ont cessé au moment de la floraison et il est impossible d’appliquer des engrais foliaires car le sol est sec, ce qui entraîne un flétrissement.
Les agro dealers attendent toujours le paiement du Gouvernement pour les intrants fournis aux agriculteurs. Dans d’autres régions, la situation s’aggrave, car les agriculteurs accusent les agro dealers d’avoir racheté leurs bons d’intrant, mais n’ont pas fourni les intrants. Les agro dealers, quant à eux, affirment qu’ils ne sont pas en mesure de fournir les intrants, car le gouvernement ne les a pas payés.

 

 

 

 

 

 


mars 2019

Commentaire sur les marchés
La saison des pluies a pris fin brusquement alors que les agriculteurs plantent encore. Cela a affecté les ventes d’engrais car personne ne peut acheter d’engrais dans des conditions aussi imprévisibles. Il est également impossible de désherber dans de telles conditions car vous n’appliquez des herbicides que lorsque le sol est humide. Le gouvernement distribue actuellement des secours alimentaires dans les régions du sud (régions de Chikankata Monze et Mazabuka), de l’est et de certaines régions du centre du pays, la plupart des cultures plantées auparavant ayant été détruites en raison de la sécheresse.
La plupart du maïs est produit à Lusaka et dans certaines parties des provinces de la Copperbelt, où se trouvent la plupart des agriculteurs commerciaux. Ce sont des zones où les précipitations n’ont pas été bonnes cette année.
En comparant cette année et l’année précédente, les prix des engrais ont augmenté de 90 à 120 K par sac. Cela a réduit les hectares de terres pour l’agriculture cette année.
À Solwezi et à Kasempa, dans la province du Nord-Ouest, il pleut maintenant et les agriculteurs sont en cours de semis. Katete Chama et Lundazi dans la région de l’Est ont eu des pluies et s’attendent à de bons rendements. Certaines zones de Lundazi ont été fortement touchées par les fortes pluies qui ont entraîné l’effondrement d’un pont principal. Ils ont donc été retardés pour accéder aux engrais et autres intrants jusqu’à ce qu’une route alternative soit faite.

 

 

 

 

 

 

 

 


FÉVRIER 2019

Commentaire sur les marchés
La saison des cultures touche à sa fin puisque la plupart des cultures ont été plantées. Les pluies sont bonnes dans la plus grande partie du pays, mais le ministère de l’Agriculture a signalé des inondations dans 35 districts ayant endommagé les cultures. Le gouvernement a donné pour directive à la direction de la gestion des catastrophes d’enquêter et de faire état de l’ampleur des dégâts afin de trouver des moyens de les atténuer.

À l’heure actuelle, certains agriculteurs plantent du niébé et du mil qui nécessitent juste assez de pluie et peu d’engrais. Les autres régions plantent des oignons, des pastèques et des noyers cendrés. Ce sont des cultures commerciales qui peuvent bien pousser même avec une irrigation minimale pendant la saison sèche.

Une bonne récolte est attendue dans les provinces du centre, de l’est et du nord où les pluies sont abondantes.

La culture de tomates par irrigation a également augmenté, ce qui signifie que des engrais granulaires et foliaires seront utilisés au cours de cette période, augmentant leur demande et donc leurs prix.

 

 

 

 

 

 

 

 


JANVIER 2019

Commentaire sur les marchés
La saison agricole touche à sa fin; la plupart des cultures ont été plantées et sont en pleine croissance. Le soja, le niébé, le haricot sont les cultures largement cultivées dans le pays. Le soja semble attirer la plupart des agriculteurs car il a été vendu à un très bon prix de K 4 à 5 par kg la saison précédente. La plupart des agriculteurs ont également cultivé des tomates pendant cette saison des pluies, réduisant ainsi les coûts de production. Actuellement, une boîte de tomates coûte 250 K dans la plupart des régions du pays. En générale, le volume des ventes et le prix des engrais sont en baisse constante.
La région centrale, la province du Nord-Ouest, la province de Lusaka, la province de Luapula et la province du Nord connaissent de bonnes pluies depuis qu’elles ont commencé fin décembre.
Les intrants subventionnés par le gouvernement ont été distribués dans la plupart des régions du pays. Cependant, il y a eu un retard dans la province de l’Est en raison de mauvaises routes. Cela a également été observé dans les provinces du sud et du nord-ouest, où certains ponts ont même été emportés en raison de fortes pluies qui ont affecté le transport. Ces retards viennent d’être signalés et ont déjà été résolus. De grandes quantités d’intrants comme les engrais et les semences ont été vendues au cours de la période.
Le programme de soutien aux agriculteurs a démarré et fonctionne bien cette année. On peut garantir que si les pluies se poursuivent jusqu’en mars, il y aura une autre récolte exceptionnelle cette saison. Cependant, la plupart des agriculteurs n’ont pas pris le risque de planter des variétés tardives, le département de météorologie ayant indiqué que les pluies pourraient se terminer en février.
À l’heure actuelle, la demande de semences de maïs et d’autres variétés de semences à maturité précoce est élevée en raison des pluies persistantes. Cela signifie également que la demande d’engrais est élevée. Une récolte exceptionnelle pour cette saison est également prévue si les pluies se prolongent jusqu’en mars.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé) Urée 46%
ZMW/Sac de 50 kg Type août -18 sep -18 oct -18 août -18 sep -18 oct -18
Chibombo com 278 278 319 263 263 310
sub 53 53 72 45 45 72
Chipata com 273 273 311 285 285 310
sub 51 51 73 57 57 73
Kabwe com 267 263 318 267 258 321
sub 56 56 78 56 56 79
Kapiri Mposhi com 268 273 325 258 259 305
sub 60 57 84 53 51 71
Kitwe com 295 295 324 285 285 300
sub 57 57 84 53 53 73
Lusaka com 270 273 308 255 255 305
sub 55 62 76 49 49 73
Mkushi com 268 268 317 268 268 309
sub 51 51 84 49 49 75
Petauke com 265 265 319 263 263 299
sub 49 49 78 56 56 70

DÉCEMBRE 2018

Commentaire sur les marchés
La saison agricole a commencé, mais les pluies sont très peu fiables, certaines régions du pays, principalement la région centrale, n’ayant pas reçu suffisamment de pluie pour commencer à semer. D’autres régions comme Copperbelt, les régions de l’Est et du Sud enregistrent des pluies normales. Dans ces régions également, davantage d’intrants agricoles sont achetés et les semis ont même commencé dans certaines régions.
En raison des retards dus aux pluies, de nombreux agriculteurs ont choisi de planter des cultures à maturation rapide. Cependant, de plus en plus de paysans plantent maintenant du soja parce que c’est la saison et que les prix de la saison précédente étaient vraiment bons, encourageant davantage de paysans.

 

 

 

 

 

 

 

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé) Urée 46%
ZMW/Sac de 50 kg Type août -18 sep -18 oct -18 août -18 sep -18 oct -18
Chibombo com 278 278 319 263 263 310
sub 53 53 72 45 45 72
Chipata com 273 273 311 285 285 310
sub 51 51 73 57 57 73
Kabwe com 267 263 318 267 258 321
sub 56 56 78 56 56 79
Kapiri Mposhi com 268 273 325 258 259 305
sub 60 57 84 53 51 71
Kitwe com 295 295 324 285 285 300
sub 57 57 84 53 53 73
Lusaka com 270 273 308 255 255 305
sub 55 62 76 49 49 73
Mkushi com 268 268 317 268 268 309
sub 51 51 84 49 49 75
Petauke com 265 265 319 263 263 299
sub 49 49 78 56 56 70

NOVEMBRE 2018

Commentaire sur les marchés
La saison agricole a démarré lentement cette année, car la configuration pluviométrique est imprévisible, la plupart des régions n’ont pas encore reçu de pluie. Les agriculteurs commerciaux sont en train de préparer et de stocker les intrants agricoles pendant qu’ils attendent les pluies, tandis que les petits agriculteurs attendent, comme d’habitude, que les pluies tombent. La plupart des agriculteurs prévoient maintenant de planter davantage de soja et moins de maïs. Ceci est principalement dû au prix élevé et attractif du soja proposé par les acheteurs cette année. Un autre groupe achète davantage de semences de maïs, en affirmant qu’une trop grande quantité de soja pourrait inonder le marché et influer sur le prix la saison prochaine. Le processus de subventions des engrais par le gouvernement a commencé. Les agriculteurs ont commencé à y verser 400k, comme le gouvernement complète également 1700 k.

 

 

 

 

 

 

 

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé) Urée 46%
ZMW/Sac de 50 kg Type août -18 sep -18 oct -18 août -18 sep -18 oct -18
Chibombo com 278 278 319 263 263 310
sub 53 53 72 45 45 72
Chipata com 273 273 311 285 285 310
sub 51 51 73 57 57 73
Kabwe com 267 263 318 267 258 321
sub 56 56 78 56 56 79
Kapiri Mposhi com 268 273 325 258 259 305
sub 60 57 84 53 51 71
Kitwe com 295 295 324 285 285 300
sub 57 57 84 53 53 73
Lusaka com 270 273 308 255 255 305
sub 55 62 76 49 49 73
Mkushi com 268 268 317 268 268 309
sub 51 51 84 49 49 75
Petauke com 265 265 319 263 263 299
sub 49 49 78 56 56 70

OCTOBRE 2018

Commentaire sur les marchés

Les ventes d’engrais se sont considérablement améliorées ce mois-ci. La plupart des agriculteurs ont acheté des engrais pour la saison à venir. Certains agriculteurs emmagasinent les récoltes de l’année dernière dans l’attente de l’augmentation des prix du maïs afin d’acheter les intrants.
Actuellement, les prix des engrais varient de K300 à K385 pour un sac de 50 kg selon les régions. Les agriculteurs qui ont gardé leur récolte dans l’attente des prix sont maintenant obligés de vendre la récolte pour acheter ce qu’ils peuvent maintenant. La plus grande partie du maïs est maintenant vendue aux meuniers à environ K80-K85 par sac de 50 kg.
Le discours sur les engrais abordables du gouvernement (FISP) est là, mais on ne sait pas quand il va commencer.

 

 

 

 

 

 

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé) Urée 46%
ZMW/Sac de 50 kg Type août -18 sep -18 oct -18 août -18 sep -18 oct -18
Chibombo com 278 278 319 263 263 310
sub 53 53 72 45 45 72
Chipata com 273 273 311 285 285 310
sub 51 51 73 57 57 73
Kabwe com 267 263 318 267 258 321
sub 56 56 78 56 56 79
Kapiri Mposhi com 268 273 325 258 259 305
sub 60 57 84 53 51 71
Kitwe com 295 295 324 285 285 300
sub 57 57 84 53 53 73
Lusaka com 270 273 308 255 255 305
sub 55 62 76 49 49 73
Mkushi com 268 268 317 268 268 309
sub 51 51 84 49 49 75
Petauke com 265 265 319 263 263 299
sub 49 49 78 56 56 70

SEPTEMBRE 2018

Commentaire sur les marchés

En ce qui concerne le mode de rachat des intrants subventionnés pour les petits agriculteurs, le gouvernement ne s’est pas prononcé et cela a créé beaucoup de spéculations. C’est parce qu’il y a plus de rumeurs autour de ce qui a été annoncé qu’en septembre la distribution commencera mais jusqu’à présent rien ne s’est passé.
La plupart des magasins n’ont pas reçu d’engrais ni de semences en raison du non-respect de certaines obligations contractuelles pour les fournisseurs, comme le règlement des dettes impayées pour la dernière campagne. La plupart des entreprises agroalimentaires du pays ont omis de rembourser les fournisseurs, ce qui a empêché la plupart d’entre elles d’être exportées. Ainsi, peu de magasins peuvent commander en espèces.


Tendance des ventes (Comparaisons juin à juillet)

Villes

Type d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Lusaka NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Kapiri Mposhi NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Kitwe NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Petauke NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Mkushi NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé) Urée 46%
ZMW/Sac de 50 kg Type Juil -18 août -18 sep -18 Juil -18 août -18 sep -18
Chibombo com 278 278 278 263 263 263
sub 53 53 53 45 45 45
Chipata com 273 273 273 285 285 285
sub 51 51 51 57 57 57
Kabwe com 267 267 263 267 267 258
sub 56 56 56 56 56 56
Kapiri Mposhi com 278 268 273 265 258 259
sub 60 60 57 53 53 51
Kitwe com 295 295 295 285 285 285
sub 57 57 57 53 53 53
Lusaka com 270 270 273 255 255 255
sub 55 55 62 49 49 49
Mkushi com 268 268 268 268 268 268
sub 51 51 51 49 49 49
Petauke com 265 265 265 263 263 263
sub 49 49 49 56 56 56

AOÛT 2018

Commentaire sur les marchés
Les ventes ont augmenté ce mois-ci. En effet, la plupart des agriculteurs ont vendu leurs produits et ont commencé à préparer la prochaine campagne agricole. Environ trois quarts des agriculteurs ont commencé à acheter l’urée à l’avance, car ils affirment qu’il s’épuise le plus pendant la haute saison. K70.00 par sac de 50 kg est le prix. Mais la plupart des agriculteurs ont déjà vendu leur maïs à Millers ou à tout autre acheteur qui offre de meilleurs prix allant jusqu’à 85,00 K € par sac. La plupart des magasins ont commencé à stocker des engrais et des semences de maïs, car les agriculteurs les achètent en prévision de la prochaine campagne agricole. Le nombre d’agriculteurs ayant accès aux engrais en utilisant les bons électroniques a diminué, car ils affirment que 40% des engrais seront distribués par le gouvernement via les Dacos dans les zones touchées.
Le ministère de l’Agriculture a annoncé que cette année, le programme de soutien aux intrants agricoles débutera septembre 2018, ce qui constitue un bon signe et un engagement et a également augmenté le nombre de bénéficiaires de ce programme de 6 paquets par coopérative. Cela signifie que le nombre d’agriculteurs a augmenté. Cependant, la plupart des concessionnaires Agro ont besoin d’être sensibilisés à ce programme car ils montrent des signes de suspicion.
Le gouvernement a annoncé que les domaines dans lesquels nous avions des difficultés à accéder aux apports du FISIP en raison du réseau, du manque de connaissances dans le domaine des TIC et des transports reviendraient à l’ancien type d’intrants de distribution sans utiliser les e-coupons. Cela signifie que certains revendeurs Agro dans ces domaines sont concernés par le développement de leur entreprise en se basant sur le système (système de ristournes électroniques des chèques électroniques).


Tendance des ventes (Comparaisons juin à juillet)

Villes

Type d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Lusaka NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Kapiri Mposhi NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Kitwe NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Petauke NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Mkushi NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé) Urée 46%
ZMW/Sac de 50 kg Type Jui-18 Juil-18 août -18 Jui-18 Juil-18 août -18
Chibombo com 280 278 278 270 263 263
sub 47 53 53 48 45 45
Chipata com 280 273 273 285 285 285
sub 57 51 51 57 57 57
Kabwe com 270 267 267 267 267 267
sub 62 56 56 56 56 56
Kapiri Mposhi com 265 278 268 258 265 258
sub 56 60 60 52 53 53
Kitwe com 295 295 295 285 285 285
sub 57 57 57 53 53 53
Lusaka com 275 270 270 260 255 255
sub 66 55 55 56 49 49
Mkushi com 278 268 268 268 268 268
sub 51 51 51 49 49 49
Petauke com 270 265 265 263 263 263
sub 53 49 49 56 56 56

JUILLET 2018

Commentaire sur les marchés
Les ventes sont faibles ce mois-ci car la demande n’a pas encore augmenté. En Zambie, le maïs qui demande le plus d’intrants en engrais est surtout saisonnier, très peu de régions du pays cultivent du maïs et toujours pas à grande échelle. La majeure partie du maïs cultivé cette fois-ci est principalement vendue fraîche par épi, certaines zones ne peuvent cultiver le maïs en raison du manque d’eau dans ces régions, alors que dans d’autres, il n’y a pas de demande pour cette céréale. Le gouvernement a annoncé que les zones où il était difficile d’accéder aux intrants du FISP en raison des voies de transport, du manque de connaissances aux système informatique et du transport, le gouvernement procèdera par l’ancien type de distribution d’intrants sans utiliser les E-Vouchers. Cela signifie que certains agro dealers dans ces zones seront affectés dans leur transactions étant donne qu’ils font leurs activités en se fondant sur le système (système de bons d’achat électroniques pour la récupération des intrants).


Tendance des ventes (Comparaisons juin à juillet)

Villes

Type d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Lusaka NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Kapiri Mposhi NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Kitwe NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Petauke NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Mkushi NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé) Urée 46%
ZMW/Sac de 50 kg Type Mai-18 Jui-18 Juil-18 Mai-18 Jui-18 Juil-18
Chibombo com 280 280 278 270 270 263
sub 47 47 53 48 48 45
Chipata com 280 280 273 285 285 285
sub 57 57 51 57 57 57
Kabwe com 270 270 267 267 267 267
sub 62 62 56 56 56 56
Kapiri Mposhi com 265 265 278 258 258 265
sub 56 56 60 52 52 53
Kitwe com 295 295 295 285 285 285
sub 76 57 57 53 53 53
Lusaka com 275 275 270 260 260 255
sub 66 66 55 56 56 49
Mkushi com 278 278 268 268 268 268
sub 51 51 51 49 49 49
Petauke com 270 270 265 263 263 263
sub 53 53 49 56 56 56

JUIN 2018

Commentaire sur les marchés
Les ventes d’engrais ont été très faibles. La plupart des agro dealers ont été réapprovisionnés en engrais pour la faible demande.

Dans certaines zones de culture maraîchère, où la population est élevée, il y a une forte demande pour les engrais potagers et les quantités sont faibles par rapport aux volumes d’engrais de maïs. La plupart des sites visités à Mkushi, à Serenje Kapiri Mposhi, à Ndola, à Solwezi et à Choma, les agro dealers ne stockent pas d’engrais en raison de la faible demande.

La plupart des agriculteurs récoltent actuellement du maïs, du soja et des arachides. D’autres vendent déjà des produits pour acheter des intrants pour la prochaine saison agricole qui débutera en septembre.
Cette année, les prix du maïs et du soja sont elevés que l’année dernière: le prix du soja passe de 450 ZMK à 1100 ZMK le kilo et le maïs de 60 ZMK à 75 ZMK par kilos.

Le gouvernement a annoncé que les zones où l’on aura du mal à accéder aux FISP en 2018 en raison du réseau, du manque de connaissances en technologie informatique et du manqué des moyens transports, l’ancien manière de distribution d’intrants par le gouvernement sans utiliser les bons-électrioniques pour permettre aux agriculteurs d’accéder aux intrants sans delai.

 


Tendance des ventes (Comparaisons mai à juin)

Villes

Type d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Lusaka  NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Kapiri Mposhi  NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Kitwe  NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

 Petauke  NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Mkushi  NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé) Urée 46%
ZMW/Sac de 50 kg Type Avr-18 Mai-18 Jui-18 Avr-18 Mai-18 Jui-18
Chibombo com 280 280 280 270 270 270
sub 47 47 47 48 48 48
Chipata com 290 280 280 285 285 285
sub 57 57 57 57 57 57
Kabwe com 270 270 270 267 267 267
sub 62 62 62 56 56 56
Kapiri Mposhi com 270 265 265 264 258 258
sub 56 56 56 52 52 52
Kitwe com 295 295 295 285 285 285
sub 76 57 57 53 53 53
Lusaka com 275 275 275 260 260 260
sub 66 66 66 56 56 56
Mkushi com 278 278 278 268 268 268
sub 51 51 51 49 49 49
Petauke com 270 270 270 263 263 263
sub 53 53 53 56 56 56

MAI 2018

Commentaire sur les marchés
En mai, les ventes d’engrais ont été faibles. Les cultures telles que le maïs qui consomme d’importants volumes d’engrais sont principalement cultivées pendant la saison des pluies (de novembre à mars) chaque année. Actuellement, le maïs fertilisé est cultivé sur de petites surfaces, il doit être irrigué mécaniquement ou manuellement. Ainsi, très peu d’agriculteurs peuvent parvenir à cultiver du maïs dans de telles conditions.
Comme d’habitude, c’est la période où la plupart des légumes sont cultivés et les engrais foliaires et granulaires sont utilisés en petites quantités. Les légumes sont cultivés et consommés principalement le long de la ligne du chemin de fer parce que c’est là que la densité de population est élevée. Dans d’autres districts, les légumes sont cultivés mais à petite échelle en raison de la faible demande car les populations sont faibles, cela inclut des zones telles que les parties de la Zambie orientale des provinces du sud, de l’ouest et du nord-ouest.
Certaines parties du pays notamment les provinces de Luapula, de Lusaka et du Nord-Ouest enregistrent des pluies ce mois-ci, ce qui peut nuire aux cultures comme le maïs et le soja qui sont prêtes à être récoltées, et les pluies qui continues peuvent entraîner la pourriture. La plupart des agriculteurs ont déjà récolté du soja mais manquent d’un bon stockage en attendant que la teneur en eau se stabilise à la normale.

 


Tendance des ventes (Comparaisons avril à mai)

Villes

Type d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Lusaka  NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Kapiri Mposhi  NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Kitwe  NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

 Petauke  NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Mkushi  NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé) Urée 46%
ZMW/Sac de 50 kg Type Mar -18 Avr -18 Mai -18 Mar -18 Avr -18 Mai -18
Chibombo com 280 280 280 270 270 270
sub 47 47 47 48 48 48
Chipata com 290 290 280 285 285 285
sub 57 57 57 79 57 57
Kabwe com 270 270 270 267 267 267
sub 71 62 62 56 56 56
Kapiri Mposhi com 278 270 265 268 264 258
sub 58 55 56 50 51 52
Kitwe com 295 295 295 285 285 285
sub 76 57 57 53 53 53
Lusaka com 275 275 275 260 260 260
sub 66 66 66 56 56 56
Mkushi com 280 278 278 270 268 268
sub 66 46 51 48 50 49
Petauke com 280 280 270 268 268 263
sub 57 53 53 56 56 56

AVRIL 2018

Commentaire sur les marchés

En avril, les ventes d’engrais ont été faibles car les cultures qui demandent plus d’engrais comme le maïs sont presque récoltées. Les engrais granulés ne sont pas vendus en grande quantité car les cultures pratiquées cette fois sont principalement des légumes irrigués. En général, les prix des légumes ont augmenté, car la plupart des récoltes ont été gâchées pendant la période de sécheresse, ce qui crée une pénurie.
Les volumes de ventes cette saison sont faibles en raison de la mauvaise configuration des précipitations, de l’attaque des vers de l’armée et de l’activation tardive des cartes FISP.

 


Tendance des ventes (Comparaisons mars à avril)

Villes

Type d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Lusaka  NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Kapiri Mposhi  NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Kitwe  NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

 Petauke  NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Mkushi  NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé) Urée 46%
ZMW/Sac de 50 kg Type Feb -18 Mar -18 Avr -18 Feb -18 Mar -18 Avr -18
Chibombo com 280 280 280 270 270 270
sub 47 47 47 48 48 48
Chipata com 290 290 290 285 285 285
sub 57 57 57 79 57 57
Kabwe com 270 270 270 267 267 267
sub 71 62 62 56 56 56
Kapiri Mposhi com 278 278 270 268 268 264
sub 58 55 56 50 51 52
Kitwe com 295 295 295 285 285 285
sub 76 57 57 53 53 53
Lusaka com 275 275 275 260 260 260
sub 66 66 66 56 56 56
Mkushi com 275 280 278 265 270 268
sub 66 46 51 48 50 49
Petauke com 280 280 270 268 268 263
sub 57 53 53 56 56 56

MARS 2018

Commentaire sur les marchés

Les ventes de ce mois-ci ont été faibles car la plupart des cultures pluviales avaient déjà été fertilisées ou abandonnées en raison de la sécheresse de janvier et d’une partie de février.
La saison des pluies devrait s’achever vers la fin du mois de mars. Les seuls engrais vendus durant cette période sont pour les cultures foliaires (soja et tomate) et les légumes (chou, tomate, concombre, poivron vert et haricot vert). Des volumes très faibles sont utilisés pour cultiver les haricots et les tomates, le niébé, etc. De gros volumes d’engrais granulée sont utilisés pour le maïs, qui est un aliment de base en Zambie car il est consommé chaque jour dans chaque foyer.
Environ 85% des coupons électroniques d programme de subvention (FISP) ont été activés mais quelques-uns ont des problèmes de codes bloqués ou perdus. Le gouvernement a pris note de ces cartes dans chaque district et a pris des dispositions avec deux distributeurs d’intrants dans chaque district pour donner aux agriculteurs de cette catégorie les intrants nécessaires, puis réclamer au gouvernement les frais encourus.

 


Tendance des ventes (Comparaisons février à mars)

Villes

Type d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Lusaka  NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Kapiri Mposhi  NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Kitwe  NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

 Petauke  NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Mkushi  NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé) Urée 46%
ZMW/Sac de 50 kg Type Jan -18 Feb -18 Mar -18 Jan -18 Feb -18 Mar -18
Chibombo com 280 280 280 270 270 270
sub 66 47 47 48 48 48
Chipata com 290 290 290 285 285 285
sub 84 57 57 79 79 57
Kabwe com 270 270 270 267 267 267
sub 71 71 62 56 56 56
Kapiri Mposhi com 280 278 278 271 268 268
sub 62 58 55 51 50 51
Kitwe com 295 295 295 285 285 285
sub 76 76 57 53 53 53
Lusaka com 275 275 275 260 260 260
sub 66 66 66 56 56 56
Mkushi com 280 275 280 270 265 270
sub 68 66 46 50 48 50
Petauke com 280 280 280 268 268 268
sub 60 57 53 56 56 56

FEVRIER 2018

Commentaire sur les marchés

En février, les ventes d’engrais ont été faibles en raison de l’absence de pluies en janvier et de la faible activation des cartes de paiement électronique. La plupart du maïs s’est fané à cause du manque de pluies dans la plupart des régions du pays. Les ventes actuelles d’engrais proviennent de cartes de paiement électronique activées et seule l’urée pour le maïs survivant actuellement revêtu.
La fermeture de la plupart des marchés de la capitale (Lusaka) et de Copperbelt en raison de l’épidémie de choléra a réduit le pouvoir d’achat des agriculteurs car la plupart des agriculteurs vendent leurs produits dans ces deux grandes villes. De plus, les précipitations imprévisibles ont affecté l’achat d’autres intrants, comme les variétés hâtives qui auraient pu être semées au début de janvier.
Certains agriculteurs qui ont utilisé des engrais subventionnés le conservent pour la prochaine saison agricole. La plupart des entreprises semencières ont collecté les semences de maïs qu’elles ont fournies aux agro dealer car il n’y a pas eu de ventes pendant cette période de sécheresse et aucune autre plantation ne pourrait être faite à moins d’être irriguée.
Le gouvernement a décaissé plus de 23 millions de kenyans pour régler le solde impayé aux agriculteurs qui ont vendu leur maïs à la Food Reserve Agency (FRA) dans la province du Nord l’année dernière.
En général, la plupart des agriculteurs ont perdu leur récolte en raison de la sécheresse ainsi que du ver de l’armée d’automne et de l’agrile du frêne, qui ont eu un impact négatif sur l’agriculture cette saison.

 


Tendance des ventes (Comparaisons Janvier à Février)

Villes

Type d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Lusaka NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Kapiri Mposhi NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Kitwe NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

 Petauke NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Mkushi NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé) Urée 46%
ZMW/Sac de 50 kg Type Déc-17 Jan -18 Feb -18 Déc -17 Jan -18 Feb -18
Chibombo com 280 280 280 270 270 270
sub 66 66 47 48 48 48
Chipata com 290 290 290 285 285 285
sub 84 96 57 79 79 79
Kabwe com 270 270 270 262 267 267
sub 71 71 71 56 56 56
Kapiri Mposhi com 266 280 278 255 271 268
sub 70 62 58 50 51/span> 50
Kitwe com 295 295 295 285 285 285
sub 76 76 76 53 53 53
Lusaka com 275 275 275 260 260 260
sub 66 66 66 56 56 56
Mkushi com 270 280 275 245 270 265
sub 68 68 66 50 50 48
Petauke com 278 280 280 255 268 268
sub 69 60 57 56 56 56

Janvier 2018

Commentaire sur les marchés

Dans tout le pays, les ventes d’engrais étaient élevées tout le mois de janvier. C’est la période où la plupart les coupons ont été activées du fait que la taxe a commencé tard. La plupart des agriculteurs, même ceux qui n’achètent pas de subvention, ont acheté leurs intrants en ce moment. La plupart des régions du pays n’ont pas eu de pluies depuis le début de janvier 2018.
Certains agriculteurs subventionnés par le gouvernement dont les coupons n’étaient pas encore prêts ont choisi d’acheter les engrais au comptant, car attendre l’activation des coupons de l’Etat retarderait leurs programmes agricoles.

Le FISP continuera à fonctionner sur une base de partage des coûts entre les agriculteurs bénéficiaires et le gouvernement. Les petits agriculteurs à vocation commerciale ciblés, contribueront à une hauteur de 19% de la valeur totale du bon, soit ZMK2, 100, tandis que le gouvernement complétera le solde.

En rendant le programme de subventions éco-responsable, le gouvernement a introduit l’assurance indexée sur les conditions météorologiques pour tous les bénéficiaires du FISP dans laquelle 4,8% de la contribution de l’agriculteur ira au paiement de la prime d’assurance récolte. L’assurance indice météorologique est une forme de micro-assurance conçue de telle manière que les agriculteurs reçoivent des paiements automatiques en cas de mauvaises conditions météorologiques qui affectent leurs cultures.

Le nombre total de bénéficiaires a également été réduit de 1,6 million à 1 million d’agriculteurs. Certains agriculteurs qui n’étaient pas éligibles au programme de coupons électroniques incluaient des salariés dans le secteur public ou privé.

 


Tendance des ventes (Comparaisons Décembre à Janvier)

Villes

Type d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Lusaka NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Kapiri Mposhi NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Kitwe NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

 Petauke NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Mkushi NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé) Urée 46%
ZMW/Sac de 50 kg Type Nov -17 Déc -17 Jan -18 Nov -17 Déc -17 Jan -18
Chibombo com 280 280 280 270 270 270
sub 66 66 66 48 48 48
Chipata com 290 290 290 285 285 285
sub 84 84 96 79 79 79
Kabwe com 275 270 270 243 262 267
sub 71 71 71 56 56 56
Kapiri Mposhi com 274 266 280 241 255 271
sub 70 70 62 53 50 51
Kitwe com 270 295 295 250 285 285
sub 76 76 76 53 53 53
Lusaka com 270 275 275 250 260 260
sub 66 66 66 56 56 56
Mkushi com 280 270 280 270 245 270
sub 66 68 68 48 50 50
Petauke com 278 278 280 250 255 268
sub 69 69 60 56 56 56

DECEMBRE 2017

Commentaire sur les Marchés

Les ventes d’engrais au mois de décembre ont été très bonnes car le pays a connu des pluies presque partout dans le pays. Le début des pluies et le retrait du Programme de soutien aux intrants agricoles (FISP) par le Ministère de l’agriculture, a déclenché des ventes élevées d’intrants (engrais et semences). La plupart du temps, lorsque le FISP commence, les prix des intrants augmentent. Ainsi, les agriculteurs veulent acheter des intrants avant que les prix ne soient affectés.

Certaines cartes e-bons qui n’ont pas été activées pour la saison 2016/2017, ont dû être activées durant cette saison 2017/2018. Il y a eu un retard dans la mise en œuvre en raison de problèmes d’épingles, certains agriculteurs ne pouvaient pas se souvenir de leurs épingles et erreurs sur les cartes nationales d’enregistrement (NRC), etc.

Pendant la saison 2017/2018, il y a eu quelques problèmes techniques avec le nouveau paquet (ZIAMIS) introduit pour être utilisé pour le bon électronique. Le réseau a également été un autre facteur qui a affecté la mise en œuvre du bon électronique, puisque les données doivent d’abord être saisies sur le téléphone intelligent puis glissées sur la machine du point de vente. Aucun réseau ne signifiait aucune transaction. Cela a causé un retard dans le démarrage du programme. Le bon électronique a été déployé dans tout le pays. Les prix recommandés pour les engrais pour FISP sont plus élevés que les prix de détail actuels tels qu’ils apparaissent sur les téléphones intelligents et les tablettes. Les prix ont été fixés par le gouvernement et les fournisseurs pour éviter les variations, car la plupart des agro-dealers profitent des agriculteurs en ces temps critiques. Le nombre total de bénéficiaires pour les intrants subventionnés est de 1000 000 agriculteurs dans tout le pays, mais ces personnes achètent également plus d’engrais en espèces pour répondre à leur demande.

Les ventes d’engrais devraient augmenter davantage dans les jours à venir lorsque la Food Reserve Agency (FRA) a commencé à payer les agriculteurs qui ont fourni du maïs. Le prix du sac de 50 kg de maïs blanc a baissé, d’où une baisse attendue du rendement du maïs au cours de la prochaine campagne, les agriculteurs se diversifiant pour la plantation de soja et d’arachide avec des prix beaucoup plus élevés.

 


Tendance des ventes (Comparaisons de Novembre à Décembre)

Villes

Types d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Lusaka NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Kapiri Mposhi NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Kitwe NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

 Petauke NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Mkushi NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé) Urée
ZMW/Sac de 50 kg Type Oct -17 Nov -17 Déc -17 Oct -17 Nov -17 Déc -17
Chibombo com 285 280 280 275 270 270
sub 66 66 66 48 48 48
Chipata com 290 290 290 285 285 285
sub 84 84 84 56 79 79
Kabwe com 275 275 270 243 243 262
sub 71 71 71 56 56 56
Kapiri Mposhi com 274 274 266 241 241 255
sub 70 70 70 53 53 50
Kitwe com 270 270 270 235 250 285
sub 76 76 76 53 53 53
Lusaka com 270 270 275 250 250 260
sub 66 66 66 56 56 56
Mkushi com 285 280 270 270 270 245
sub 66 66 68 48 48 50
Petauke com 278 278 278 250 250 255
sub 69 69 69 56 56 56

NOVEMBRE 2017

Commentaire sur les Marchés

Dans les régions du Centre de la Zambie, les ventes d’engrais ont augmenté parce que c’est la zone où la culture de la tomate est élevée. Ils utilisent à la fois des engrais foliaires et granulées.

 


Tendance des ventes (Comparaisons d’Octobre à Novembre)

Villes

Types d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Lusaka NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Kapiri Mposhi NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Kitwe NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

 Petauke NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Mkushi NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé) Urée
ZMW/Sac de 50 kg Type Sep -17 Oct -17 Nov -17 Sep -17 Oct -17 Nov -17
Chibombo com 260 285 280 250 275 270
sub 66 66 66 48 48 48
Chipata com 290 290 290 285 285 285
sub 66 84 84 56 79 79
Kabwe com 262 275 275 229 243 243
sub 57 71 71 56 56 56
Kapiri Mposhi com 268 274 274 232 241 241
sub 66 70 70 53 53 53
Kitwe com 270 270 270 235 250 250
sub 66 76 76 48 53 53
Lusaka com 265 270 270 250 250 250
sub 66 66 66 56 56 56
Mkushi com 280 285 280 250 270 270
sub 66 66 66 48 48 48
Petauke com 273 278 278 238 250 250
sub 66 69 69 56 56 56

OCTOBRE 2017

Commentaire sur les Marchés

Les ventes d’engrais ont augmenté puisque les bons subventionnés par le gouvernement ont été activés en août 2017. La plupart des agriculteurs qui n’ont pas bénéficié des intrants subventionnés au cours de la saison agricole 2016/17 ont continué à récolter ce mois-ci dans le cadre du programme de soutien aux intrants agricoles (FISP).

La plupart des agriculteurs ont vendu leur maïs à l’Agence de réserve alimentaire (FRA) ou aux meuniers, car la plupart d’entre eux s’attendaient à une augmentation du prix du maïs. Il y a eu un tollé dans tout le pays sur l’ajustement du prix. La FRA paye actuellement les agriculteurs pour le maïs fourni, donc la plupart d’entre eux achètent des intrants car ils ont de l’argent maintenant.

Maintenant que la plupart des régions de la Zambie ont reçu quelques pluies, on prévoit une augmentation de la demande d’intrants tout au long du mois.

 

 


Tendance des ventes (Comparaisons de Septembre à Octobre)

Villes

Types d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Lusaka NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Kapiri Mposhi NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Kitwe NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

 Petauke NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

Mkushi NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé)

Urée

 

Evolution des prix au cours des 2 derniers mois

NPK 10 20 10 + 6.5S (D Composé) Urée
ZMW/Sac de 50 kg Type Sep -17 Oct -17 Sep -17 Oct -17
Chibombo com 260 285 250 275
sub 66 66 48 48
Chipata com 290 290 285 285
sub 66 84 56 79
Kabwe com 262 275 22ç 243
sub 57 71 56 56
Kapiri Mposhi com 268 274 232 241
sub 66 70 53 53
Kitwe com 270 270 235 250
sub 66 76 48 53
Lusaka com 265 270 250 250
sub 66 66 56 56
Mkushi com 280 285 250 270
sub 66 66 48 48
Petauke com 273 278 238 250
sub 66 69 56 56

SEPTEMBRE 2017

Commentaire sur les marchés

Les ventes d’engrais au mois de septembre ont augmentaté à mesure que les bons subventionnés par le gouvernement ont été activés au début du mois d’août 2017. Le gouvernement paie ZMK1700 alors que les agriculteurs paient ZMK400 par sac d’engrais de 50 kg. En 2016, la subvention a été retardée, ce qui a entraîné une réduction du rendement du maïs. La plupart des agriculteurs qui n’ont pas reçu les intrants pendant la saison agricole l’ont reçu ce mois-ci.

Dans les régions centrales de la Zambie, les ventes ont augmenté, car il s’agit de la zone où la culture de tomates est élevée. Ils utilisent plus d’engrais à la fois foliaire et granulé.


Tendance des ventes (Comparaisons d’Août à Septembre)

Villes

Types d’engrais

Evolution des ventes

Lusaka NPK 10 10 20

Urée

Kapiri Mposhi NPK 10 20 10 + 6.5S

Urée

 Kitwe NPK 10 20 10 + 6.5S

Urée

 Petauke NPK 10 20 10 + 6.5S

Urée

 Choma NPK 10 20 10 + 6.5S

Urée

 

Commentaires 2
Publications

Zambia Fertilizer Assessment            An Action Plan for Developing Agricultural Input Markets in Zambia