Mozambique

Aperçu du Pays

Marché des Engrais

Prix des Engrais

Commentaire sur les Marchés

octobre 2021

Commentaire sur les marchés

Prix mondiaux des engrais

Sept des huit principaux engrais ont enregistré une hausse de prix en octobre par rapport à septembre. La potasse et l’urée ont toutes deux augmenté de 17 % par rapport à septembre ; le prix moyen de la potasse était de 675 $/tonne, tandis que celui de l’urée était de 653 $/tonne.

Le MAP était 10 % plus cher (avec un prix moyen de 829 $/tonne) par rapport à septembre. Les prix de l’UAN28 et de l’UAN32 ont augmenté de 8 % par rapport à septembre ; le prix moyen de l’UAN28 était de 400 $/tonne, tandis que celui de l’UAN32 était de 456 $/tonne.

Le prix du DAP a augmenté de 5 % par rapport au mois précédent ; le prix moyen de cet engrais était de 736 $/tonne.

Prix des engrais

Les semis des principales cultures céréalières de la campagne 2022 ont commencé. La demande d’engrais devrait augmenter au cours de cette saison. Les prix des engrais sont élevés en raison de la hausse mondiale des prix des engrais, ce qui pourrait réduire l’utilisation des engrais par les producteurs.

Disponibilité des engrais

Avec le début de la saison des principales cultures céréalières de 2022, les agro-dealers ont déjà importé suffisamment d’engrais en prévision de cette saison. Aucune pénurie n’a été signalée. La pénurie commencera à se faire sentir à mesure que les stocks s’épuiseront à la fin du quatrième trimestre de cette année.

  


septembre 2021

Commentaire sur les marchés

Prix mondiaux des engrais.

Les prix de la potasse ont sensiblement augmenté par rapport au mois d’août, tandis que le prix de détail moyen du DAP a atteint á son plus haut niveau depuis 10 ans, selon les prix suivis par Data Transmission Network (DTN) pour la deuxième semaine de septembre 2021.

Le prix de la potasse a augmenté de 6 % par rapport au mois d’août. Le prix moyen de l’engrais était de 598 $/tonne. DTN désigne une hausse de prix significative comme étant de 5 % ou plus. Quatre engrais ont connu des augmentations de prix de 3 % par rapport au mois dernier. Le prix moyen du MAP était de 776 $/tonne, celui de l’urée de 572 $/tonne, celui de l’anhydre de 762 $/tonne et celui de l’UAN28 de 381 $/tonne.

Le prix de l’UAN32 a augmenté de 2 % pour atteindre 428 $/tonne. Le prix du DAP a augmenté de 1 % pour atteindre 702 $/tonne. Le prix moyen du 10-34-0 a augmenté de manière fractionnée à 632 $/tonne. Le DAP a dépassé les 700 $/tonne pour la première fois en près de 10 ans. La dernière fois que le prix de l’engrais phosphoré était aussi élevé était la deuxième semaine de décembre 2011, lorsque le prix moyen était de 702 $/tonne.

Source : DTN (réseau de transmission de données)

 

Prix des engrais

La demande d’engrais reste faible au Mozambique. La récolte des cultures céréalières de 2021, principalement le maïs, s’est achevée en juillet, tandis que le blé est en phase de croissance. Malgré la faible demande. Les prix de la plupart des engrais restent élevés en raison des prix mondiaux qui n’ont cessé d’augmenter. À l’échelle mondiale, deux engrais (potasse et urée) ont connu des hausses de prix significatives au cours de la troisième semaine de septembre 2021.

Disponibilité des engrais

Aucune pénurie d’engrais n’a été signalée dans le pays.

  


août 2021

Commentaire sur les marchés

Prix des engrais

La demande d’engrais est faible au Mozambique. La récolte des céréales de la campagne 2021, principalement le maïs, s’est achevée en juillet, tandis que le blé est en phase de croissance. Malgré la faible demande, les prix de la plupart des engrais sont élevés en raison des prix mondiaux élevés. La plupart des prix mondiaux des engrais se sont envolés en 2021, en particulier ceux des phosphates et de l’urée, sous l’effet d’une forte demande et de la hausse des coûts des intrants. Les prix de la potasse sont restés largement stables en raison d’une offre abondante.

Disponibilité des engrais

Aucune pénurie d’engrais n’a été signalée dans le pays.

  


juillet 2021

Commentaire sur les marchés

Prix des engrais

De manière générale, les prix des engrais restent élevés. La récolte des céréales de 2021, principalement le maïs, s’est achevée en juin et le blé est presque arrivé à maturité.

Disponibilité des engrais

Aucune pénurie d’engrais n’a été signalée dans le pays. Les cargaisons d’urée d’ETG en provenance du Qatar et de Sabic devraient être déchargées dans les ports de Beira et de Nacala début août. D’autres cargaisons de NPK en provenance du Vietnam ont été déchargées fin juillet.

  


juin 2021

Commentaire sur les marchés

De manière générale, les prix des engrais azotés et phosphatés sont restés stables, bien qu’à des niveaux plus élevés en glissement annuel. Cette évolution s’explique principalement par les fortes évaluations du fret dues à la reprise du commerce mondial ainsi que par la forte demande des marchés mondiaux traditionnels, à savoir l’Inde et l’Amérique latine.

A partir du principal marché d’Afrique de l’Est, qui est le Moyen-Orient, les évaluations du fret ont indiquées une hausse de plus de 50 $ depuis la fin du premier trimestre, alors que le chiffre moyen habituel est de 30 $/mt +/-. Ce constat est valable pour la plupart des principales voies d’approvisionnement au niveau mondial.

Prix des engrais

Les prix des engrais pour l’application de base sont généralement bas en raison de la demande réduite des agriculteurs. La récolte des cultures céréalières de 2021, principalement le maïs, est presque terminée et le blé est en phase de croissance.

Disponibilité des engrais

Aucune pénurie d’engrais n’a été signalée dans le pays. ETG (Export Trading Group) est en train d’importer et d’autres négociants seraient en train d’apporter des produits qui devraient arriver  au port de Beira en juillet.

Autres informations clés

Chibabava, dans la province de Sofala, au centre du Mozambique, est sur le point de changer pour le mieux, car les agriculteurs augmentent leurs rendements grâce à la disponibilité d’engrais. Des démonstrations sur le terrain ont été réalisées depuis un certain temps pour expliquer l’importance de l’utilisation des engrais.

  


mai 2021

Commentaire sur les marchés

Prix des engrais

Les prix de la plupart des engrais sont généralement bas dans le pays en raison de la faible demande. Les semis des cultures de la saison 2021, comme le maïs, qui est la principale culture vivrière du Mozambique, et le sorgho, ont été achevés en décembre 2020, ce qui explique la faible demande d’engrais. La récolte du maïs a commencé vers la fin avril et celle du sorgho en mai. Les prix des engrais NPK ont augmenté en raison de la forte demande due aux semis de blé qui ont eu lieu en mai.

Disponibilité des engrais

Les engrais sont disponibles dans le pays, aucune pénurie n’a donc été signalée. Les agrodealers avaient déjà stocké suffisamment d’engrais en prévision des semis de blé, qui ont eu lieu en mai.

  


avril 2021

Commentaire sur les marchés

Prix des Engrais

Les prix de la plupart des engrais sont généralement bas dans le pays en raison de la faible demande. La saison de plantation 2021 de cultures telles que le maïs, qui est la principale culture vivrière du Mozambique, et le sorgho s’est terminée en décembre 2020, d’où la faible demande d’engrais. La récolte du maïs a commencé vers la fin du mois d’avril. Les prix des engrais NPK ont augmenté suite à la forte demande pour les semis de blé qui commencent en mai.

Disponibilité des engrais

Les engrais sont disponibles, aucune pénurie n’a été signalée. Les revendeurs ont déjà stocké suffisamment d’engrais en prévision des semis de blé qui commencent en mai.

  


mars 2021

Commentaire sur les marchés

Prix des engrais

Les prix des engrais sont généralement bas dans le pays en raison de la faible demande. La plantation des cultures de la saison 2021, comme le maïs qui est la principale culture vivrière du Mozambique et le sorgho, s’est achevée en décembre 2020. Cela explique la faible demande d’engrais.

Disponibilité des engrais

Les engrais sont disponibles dans le pays ; aucune pénurie n’a été signalée. Acron Group aurait vendu une cargaison de 10 000 tonnes d’AN, emballé pour être soulevée à Beira à 205 $/t fob Russie (prix de gros), ce qui rend les engrais disponibles dans le pays.

  


février 2021

Commentaire sur les marchés

Prix des engrais

Les prix des engrais sont généralement bas dans le pays en raison de la faible demande. La plantation des cultures de la saison 2021, comme le maïs, qui est la principale culture vivrière du Mozambique, et le sorgho, est terminée. Cela explique la faible demande d’engrais.

Disponibilité des engrais

Les activités agricoles se poursuivent généralement comme d’habitude et les engrais sont disponibles dans le pays. Bien que le Mozambique fasse partie des pays durement touchés par la deuxième vague de COVID-19, qui a entraîné des mesures de restriction des déplacements des personnes ainsi que des vols entrants et sortants, les engrais sont considérés comme des produits essentiels et aucune pénurie n’a été signalée. Cependant, l’accès aux engrais reste difficile pour les ménages pauvres en raison de la réduction de l’accès aux revenus de ces ménages.

  


janvier 2021

Commentaire sur les marchés

Prix des engrais

Les prix des engrais sont normaux en raison d’une demande modérée puisque les semis des cultures céréalières de 2021 ont été achevés dans les régions du sud et du centre en décembre et que les semis dans les régions du nord devraient être terminés en janvier. Les agrodealers ont également fait état de ventes d’engrais modérées.

Disponibilité des engrais

Les activités agricoles se poursuivent généralement comme d’habitude et les engrais sont disponibles dans le pays. Bien que le Mozambique fasse partie des pays qui ont été durement touchés par la deuxième vague du COVID-19 qui a entraîné des restrictions de mouvement et la fermeture de certaines frontières, les engrais sont traités comme des produits essentiels. Cependant, les ménages pauvres ne peuvent pas accéder à ces engrais en raison de la réduction de leurs revenus.

  


decembre 2020

Commentaire sur les marchés

Prix des engrais

Les prix des engrais au mois de décembre étaient élevés en raison de la forte demande résultant de la plantation de maïs, la principale culture vivrière du Mozambique.

Disponibilité des engrais

Début décembre, les engrais étaient mis à la disposition des agriculteurs en vrac pour la plantation du maïs. Les agrodealers ont fait état de ventes élevées en raison de la forte demande. Cependant, vers la fin du mois de décembre, les engrais étaient rares, car la plupart d’entre eux avaient été utilisés par les agriculteurs pour planter du maïs, qui nécessite beaucoup d’engrais.

Autres informations clés

Le gouvernement du Mozambique et le Fonds international de développement agricole ont officiellement lancé le programme de développement de la chaîne de valeur agroalimentaire inclusive pour améliorer les moyens de subsistance, la sécurité alimentaire et la résilience des populations rurales. Le programme cible cinq chaînes de valeur : certains produits horticoles, la viande rouge (bovins et chèvres), la volaille, le manioc et les légumes. Les agriculteurs qui travaillent le long de ces chaînes de valeur bénéficieront également de liens avec les fournisseurs d’intrants, les marchés et les technologies appropriées intelligentes sur le plan climatique (y compris l’irrigation), ainsi que du renforcement des capacités en matière de valeur ajoutée.

Les centres sino-mozambicains de démonstration des technologies agricoles dans les provinces mozambicaines de Maputo, Gaza et Sofala ont formé plus de 3 000 agriculteurs. Des experts chinois en agriculture ont aidé à tester plus de 80 variétés de cultures telles que le riz, le maïs, le coton, le soja et le sésame dans des fermes de démonstration. Le Conseil chinois pour la promotion du commerce international a déclaré que les centres de démonstration de technologies agricoles au Mozambique sont parmi les premiers que le ministère chinois de l’agriculture a mis en place à l’étranger pour montrer les techniques agricoles chinoises. Quelque 418 millions de RMB (63 millions de dollars US) ont été investis dans les fermes de démonstration au Mozambique, dont 151 millions de RMB (23 millions de dollars US) investis dans les infrastructures.

Faits marquants des commentaires sur 2020

Prix des engrais

Au cours du premier trimestre 2020, les prix des engrais sont restés stables. La saison des cultures en Afrique de l’Est et en Afrique australe se déroule de novembre à avril, de sorte que la plupart des engrais étaient déjà dans le pays et appliqués ou bien en aval de la chaîne de distribution avant que l’impact de la COVID-19 ne commence. Les stocks étaient suffisants dans le pays et les prix n’ont donc pas été affectés. Le deuxième trimestre a également vu les prix des engrais rester stable car les importations au port de Beira ont dépassé les 500 000 tonnes pour divers engrais entre avril et juillet 2020. Les engrais étaient donc suffisants, de sorte que les prix n’ont pas été affectés, comme au troisième trimestre jusqu’en novembre. Les prix ont augmenté en décembre en raison de la plantation de maïs, qui est la principale culture vivrière du Mozambique.

Disponibilité des engrais

Les engrais étaient généralement disponibles à la plupart des périodes de l’année. La pandémie de la COVID-19 n’a pas affecté sa disponibilité puisque la plupart des engrais étaient déjà dans le pays et appliqués ou bien en aval de la chaîne de distribution avant que l’impact de la COVID-19 ne commence.

  


juillet 2020

Commentaire sur les marchés

Les cultures telles que le maïs et le sorgho attendent toujours leur saison de plantation. Le blé qui a été planté en juin est encore en cours de croissance jusqu’en septembre.

Aucune pénurie d’engrais n’est prévue. Les importations du port de Beira ont dépassé 500 000 tonnes d’engrais divers entre avril et juillet 2020.

Les prix du DAP sont restés stables dans 8 endroits.

La plupart des prix NPK sont restés stables. Toutefois, on a constaté une augmentation moyenne de 12 % des prix dans 10 endroits.

Les prix du CAN sont restés stables dans 2 endroits.

La plupart des prix de l’urée sont restés stables. Cependant, on a constaté une augmentation moyenne de 13 % des prix dans 7 endroits.

  


avril 2020

Commentaire sur les marchés

La saison des cultures en Afrique orientale et australe se déroule de novembre à avril, de sorte que la plupart des engrais étaient déjà dans le pays et appliqués ou bien en aval de la chaîne de distribution avant que l’impact de Covid 19 ne commence.

Les pays disposent d’un stock suffisant, de sorte qu’aucune pénurie n’est prévue.

  


decembre 2019

Commentaire sur les marchés

Les semis des cultures de grain de céréales de 2020, qui seront récoltées à partir d’avril prochain, ont commencé en octobre et devraient se terminer vers la fin décembre. Les niveaux de précipitations ont été dans l’ensemble suffisants pour faciliter les activités de plantation et soutenir la croissance précoce des cultures dans les principales zones de production, situées dans les provinces du Centre et du Nord. Dans certaines parties des provinces productrices secondaires du Sud, les quantités de pluie ont été inférieures à la moyenne et ont entraîné des conditions plus sèches que la normale.

En général, il y a suffisamment de fournisseurs sur le marché pour répondre à la demande. La demande d’engrais reste élevée mais diminue progressivement. Les agriculteurs tardifs plantent pour la saison 2020. Les prix des engrais, bien qu’initialement élevés, baissent également progressivement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


octobre 2019

Commentaire sur les marchés

La FAO a lancé un appel d’offres pour un programme de bons d’engrais. Ces bons permettront aux agriculteurs d’acheter des engrais et autres intrants agricoles à des prix subventionnés. En ce qui concerne la dynamique des engrais, le volume des ventes est en hausse chez NPK et est resté le même en ce qui concerne l’urée. Les prix sont également restés les mêmes que le mois dernier. Les légumes sont récoltés, les céréales sont sur le point d’être plantées et les fermes se préparent à planter du riz. On s’attend à ce que dans les deux prochains mois, les volumes des ventes d’engrais, en particulier NPK, augmentent.

En matière de disponibilité de stock, selon les grossistes, il y a suffisamment de stock disponible pour satisfaire la demande.

Particulièrement :

  1. Dans la province de Nampula, au nord du Mozambique, les prix du NPK et de l’urée sont restés les mêmes. NPK se vend plus que l’urée. Il y a maintenant plus de fournisseurs d’engrais à Nampula (informel).
  2. Dans la province de Sofala, le prix des deux engrais est resté le même. NPK se vend plus que l’urée.
  3. Dans la province de Tete, le prix des engrais a été maintenu. Les engrais sont également utilisés pour la pomme de terre, le tabac, les céréales et les légumes et les volumes des ventes continuent d’augmenter. La pomme de terre, le tabac et le maïs sont les cultures cibles qui utilisent beaucoup d’engrais dans la région.

4.Dans la province de Manica, les prix et les ventes d’engrais sont restés les mêmes dans la plupart des magasins agroalimentaires. Les engrais NPK et l’urée sont utilisés pour toutes les catégories de cultures.

  1. Dans la province de Zambezia, le volume des ventes tend à augmenter en NPK qu’en Urée. Les prix des deux engrais sont également restés les mêmes. La consommation de NPK devrait augmenter dans les prochains jours dans cette région car les agriculteurs se préparent à planter du riz qui est la principale culture dans la région.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


septembre 2019

Commentaire sur les marchés
La FAO a lancé un appel d’offres pour un programme de bons d’achat. Les agro-dealers sont prêts à appliquer le bon d’achat. Le bon permettra aux agriculteurs d’acheter des engrais et d’autres intrants agricoles à des prix subventionnés.
En général, les ventes d’engrais sont faibles et il n’y a pas de différence de prix significative. Actuellement, les légumes sont récoltés pendant que les agriculteurs préparent leurs champs pour le riz. On s’attend à ce que les ventes d’engrais, en particulier NPK, augmentent au cours des deux prochains mois.
En termes de disponibilité de stock, selon les grossistes, il y a suffisamment de stock disponible pour satisfaire la demande.
Particulièrement :
• Dans la province de Nampula, dans le nord du pays, le prix du NPK et de l’urée est resté le même que le mois précédent. Le volume des ventes pour les deux est actuellement faible. Toutefois, on signale une augmentation du nombre de fournisseurs d’engrais dans cette province.
• Dans la province de Sofala, le prix des engrais est resté le même. Le volume des ventes est le même pour les deux engrais, bien qu’il soit élevé dans les petits emballages (1 kg) que dans les emballages de 50 kg.
• Dans la province de Tete, le prix des engrais est resté inchangé par rapport au mois précédent. Les engrais sont également utilisés pour la pomme de terre, le tabac, les céréales et les légumes et les ventes augmentent. Les pommes de terre, le tabac et le maïs sont principalement les cultures cibles qui utilisent beaucoup d’engrais. L’urée se vend plus vite que le NPK en Angonia.
• Dans la province de Manica, les prix et les ventes d’engrais sont restés les mêmes dans la plupart des magasins des agro-dealers. Les deux engrais, le NPK et l’urée sont utilisés pour toutes les catégories de cultures. L’urée se vend plus rapidement que le NPK
• Dans la province de Zambezia, le volume des ventes est le même pour les engrais et les prix sont restés les mêmes qu’au mois précédent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


juillet 2019

Commentaire sur les marchés
En général, les prix des engrais NPK et de l’urée n’ont pas varié par rapport au mois précédent, à l’exception d’un agro-dealer de Beira dont les prix sont un peu plus élevés.
Concernant les volumes de ventes, la vente d’urée a enregistré une hausse parce que la plupart des plants sont au stade de pré levée où elles utilisent principalement l’urée.
S’agissant de la disponibilité de stock, selon les grossistes, il y a suffisamment de stock disponible pour satisfaire la demande.
Particulièrement :
• Dans la province de Nampula, le prix du NPK et de l’urée est resté le même que précédemment. Le volume des ventes d’urée est plus élevé que celui de NPK.
• Dans la province de Sofala, le prix des engrais est resté le même dans tous les magasins d’agro-dealers, à l’exception d’Agro Silva dont les prix sont un peu plus élevés. En ce qui concerne le volume des ventes, l’urée se vend plus que le NPK.
• A Búzi, les agriculteurs reçoivent des engrais de Beira.
• Dans la province de Tete, le prix des engrais est resté le même. Les engrais sont utilisés sur les pommes de terre, le tabac, les céréales et les légumes. Les pommes de terre, le tabac et le maïs sont les cultures cibles qui utilisent le plus d’engrais. L’urée se vend plus que le NPK.
• Dans la province de Manica, les prix et les ventes d’engrais sont restés inchangés par rapport au mois précédent. Les engrais NPK et l’urée sont utilisés pour toutes les catégories de cultures. L’urée se vend plus que le NPK.
• Dans la province de Zambezia, l’urée se vend plus que le NPK. Les prix des deux engrais sont restés les mêmes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


juin 2019

Commentaire sur les marchés
En général, les prix du NPK et de l’urée n’ont pas changé par rapport au mois dernier, mais le volume des ventes augmente de manière significative.
En termes de disponibilité de stock, selon les grossistes, il y a suffisamment de stock pour satisfaire la demande.
Particulièrement :
• Dans la province de Nampula, au nord du Mozambique, les prix du NPK et de l’urée sont restés les mêmes. Le volume des ventes pour les deux engrais augmente également. La province de Nampula compte de nombreux points de distribution, ce qui signifie que les engrais sont facilement disponibles pour les agriculteurs.
• Dans la province de Sofala, le prix des engrais est resté le même dans tous les magasins de vente de produits agricoles. Le volume des ventes des deux engrais continue d’augmenter. Certains agriculteurs plantent, d’autres cultures sont en phase de végétation et d’autres sont sur le point d’être récoltées. Les agriculteurs de la ceinture verte de Beira cultivent des légumes toute l’année et utilisent les deux engrais. Les ONG sont intervenues et fournissent aux agriculteurs des intrants, notamment des engrais, principalement à Búzi et à Nhamatanda. Les agro dealers de Beira vendent de gros volumes d’engrais.
• Dans la province de Tete, le prix des engrais est resté le même que le mois précédent. Les engrais sont également utilisés pour les pommes de terre, le tabac, les céréales et les légumes et le volume des ventes augmente. Ce sont les cultures cibles qui utilisent beaucoup d’engrais.
• Dans la province de Chimoio, les prix et les ventes d’engrais sont restés les mêmes dans la plupart des magasins de vente de produits agricoles. Les engrais NPK et l’urée sont utilisés pour toutes les catégories de cultures.
• Dans la province de Zambèze, le volume des ventes des deux engrais a augmenté et leurs prix sont restés identiques à ceux du mois précédent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


mai 2019

Commentaire sur les marchés
Près de deux mois après le cyclone Idai et les inondations dévastatrices qui ont suivi, de nombreuses personnes touchées ont commencé à reconstruire leurs vies. Cependant, alors que l’assistance humanitaire contribue à sauver des vies et à atténuer les souffrances, l’impact de la tempête continue à se faire sentir par les habitants de la région centrale du Mozambique, dont beaucoup sont exposés au risque d’insécurité alimentaire croissante dans les prochains mois en raison des destructions des cultures et autres moyens de subsistance.
Le président mozambicain Filipe Nyusi a visité les zones touchées par le cyclone, exhortant les habitants à reprendre leurs activités agricoles et promettant de soutenir la reconstruction dans les zones touchées. Après le cyclone Idai et les inondations au Mozambique, de nombreuses organisations sont venues aider les agriculteurs à reprendre leurs activités, en particulier dans la province de Sofala.
En général, les prix du NPK et de l’urée n’ont pas enregistré de changement, à l’exception de Guida Trading à Sussundenga, un agro dealer qui fait une promotion, qui a enregistré un prix légèrement inférieur à celui du mois dernier.
En termes de volume des ventes, les deux engrais ont enregistré une augmentation des ventes. Dans les régions où les agriculteurs ont perdu la plupart de leurs cultures en raison des inondations, davantage de NPK sont utilisés comme engrais de fond. Les agriculteurs des régions montagneuses utilisent l’urée comme engrais de couverture.
Selon les grossistes, il y a suffisamment de stock disponible pour satisfaire la demande.
Particulièrement :
1. Dans la province de Nampula, au nord du Mozambique, les prix du NPK et de l’urée sont restés les mêmes. Le volume des ventes des deux engrais a augmenté.
2. Dans la province de Sofala, le prix des engrais est resté le même dans tous les magasins de vente de produits agricoles. Le volume des ventes des deux engrais a augmenté. En comparant le NPK et l’urée, le volume des ventes de NPK est supérieur à celui de l’urée. Certains agriculteurs de la ceinture verte de Beira continuent de produire des légumes en plusieurs étapes tout au long de l’année et en utilisant les deux. De nombreuses ONG achètent du NPK et de l’urée pour les donner aux agriculteurs des districts de Nhamatanda et de Buzi afin d’aider ceux qui redémarrent les activités agricoles. Les agro dealers de Beira ont enregistré une augmentation du volume des ventes d’engrais.
3. Dans la province de Tete, le prix des engrais est resté le même que le mois précédent. Les engrais sont également utilisés pour la pomme de terre, le tabac, les céréales et les légumes et les volumes de vente sont en augmentation.
4. Dans la province de Chimoio, les prix et les ventes des engrais sont restés les mêmes dans tous les magasins de distribution de produits agricoles, à l’exception de Guida Trading, où les prix ont légèrement diminué. Les engrais NPK et l’urée sont utilisés pour toutes les catégories de cultures et le volume des ventes augmente pour tous les engrais.
5. Dans la province de Zambèze, le volume des ventes a enregistré une augmentation tandis que les prix des engrais sont restés les mêmes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


avril 2019

Commentaire sur les marchés
Beira est une région qui a été fortement touchée par le cyclone Idai. Les agriculteurs dans la ceinture verte de Beira ont perdu leurs récoltes et ils sont en train de récupérer.
Selon le département de l’agriculture de la province de Sofala, il y a eu des pertes importantes dans les cultures telles que les légumes et le maïs.
La province de Manica a été légèrement touchée par le cyclone et les récoltes ont été moins affectées que celles de Beira et de Buzi. Certaines parties de Tete ont également été touchées par les inondations.
En général, les prix des engrais sont restés les mêmes. En termes de volume des ventes, l’urée se vend plus par rapport au NPK. Dans les régions qui n’ont pas été touchées par le cyclone, les agriculteurs utilisent l’urée pour planter. Les cultures telles que le maïs et les haricots sont presque matures. Certains agriculteurs cultivent des légumes toute l’année et utilisent le NPK principalement pour la plantation.
En termes de disponibilité des stocks, selon les grossistes, les stocks sont suffisants pour satisfaire la demande.
Il y avait le problème du transport des engrais de Beira vers d’autres régions à cause des mauvaises routes après le cyclone, mais cela a été résolu après quelques jours.
Particulièrement:
1. Dans la province de Nampula, au nord du Mozambique, les prix du NPK et de l’urée sont restés identiques à ceux du mois précédent. C’est également le cas du volume des ventes.
2. En comparant le NPK et l’urée, le volume des ventes d’urée dépasse le NPK mais, dans les prochains jours, on s’attend à ce qu’il augmente davantage en raison des semis qui doivent encore commencer après les pertes.
3. Dans la province de Tete, le prix des engrais est resté le même. Les engrais sont utilisés sur les pommes de terre, le tabac, les céréales et les légumes et le volume des ventes est resté identique.
4. À Chimoio, les prix et les ventes des engrais sont restés les mêmes. Les engrais NPK et Urée sont utilisés pour toutes les catégories de cultures et le volume des ventes est plus important dans l’urée que dans le NPK.
5. A Zambezia, le volume des ventes est resté le même. Le même cas s’applique aux prix.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


mars 2019

Commentaire sur les marchés
A catastrophe is unfolding in the wake of Cyclone Idai, which hit Beira city in the coastal area of Mozambique. The storm brought intense, flooding rain and an estimated 13 feet of deadly storm surge to some coastal areas in Mozambique. It’s a huge amount of water, measuring around 80 miles long by 15 miles wide. It is estimated that 242 people have died (and the numbers are likely to continue to rise). Some 1,500 are injured, and 65,000 people are living in shelters. Additionally, more than 17,400 homes have been destroyed by the storm. All this happened at a time when farmers would have been harvesting in the next couple of weeks. The loss of crops aggravates existing challenges we have been facing because even before the floods 5.3 million people had been experiencing food shortages and this will increase significantly.
En général, les prix des engrais sont restés les mêmes que ceux du mois précédent. En termes de volume des ventes, l’urée se vend plus rapidement que le NPK car actuellement, l’épandage est fait pour des cultures telles que le maïs et le riz.
En termes de disponibilité des stocks, selon les grossistes, il y a suffisamment de stock disponible pour satisfaire la demande.
Particulièrement :
1. Dans la province du Nampula, dans le nord du pays, les prix du NPK et de l’urée sont restés identiques à ceux du mois précédent. Les volumes des ventes de ces engrais augmentent à mesure que les agriculteurs se préparent pour la prochaine saison.
2. Dans la province de Sofala, le prix des engrais est resté le même dans toutes les boutiques de vente de produits agricoles. Par contre, les ventes de l’urée et de NPK sont en augmentation. La plupart des agriculteurs de la ceinture de verdure de Beira cultivent des légumes. En comparant le NPK et l’urée, l’urée est plus vendu que le NPK. C’est parce que l’urée est principalement utilisée à l’étape de germination.
3. Dans la province de Tete, le prix des engrais est resté le même. Les engrais sont également utilisés pour les pommes de terre, le tabac, les céréales et les légumes, et les volumes de vente augmentent pour les deux engrais. Tete est la région où la consommation d’engrais est énorme et où le climat en Angonia permet une production toute l’année.
4. À Chimoio, les prix et les ventes de fertilisants sont restés les mêmes dans les magasins de vente d’agroalimentaire. Le NPK et l’urée sont tous deux utilisés pour toutes les catégories de cultures et les volumes de vente sont plus concentrés dans l’urée que dans le NPK, car les plants sont actuellement à l’étape de germination, là où les agriculteurs utilisent principalement l’urée. La situation est également la même dans la province du Zambèze.
Le cyclone Idai, qui a frappé la ville de Beira dans la région côtière du Mozambique, fait face à une catastrophe. La tempête a provoqué une pluie intense et une inondation et a provoqué une onde de tempête mortelle d’environ 13 pieds dans certaines zones côtières du Mozambique. C’est une énorme quantité d’eau, mesurant environ 80 milles de long sur 15 milles de large. On estime que 242 personnes sont mortes (et le nombre devrait continuer à augmenter). Quelque 1 500 sont blessés et 65 000 personnes vivent dans des abris. En outre, plus de 17 400 maisons ont été détruites par la tempête. Tout cela s’est passé à un moment où les agriculteurs auraient pu récolter dans les prochaines semaines. La perte de récoltes aggrave les problèmes auxquels nous sommes confrontés car déjà avant les inondations, 5,3 millions de personnes connaissaient des pénuries alimentaires et ce nombre augmentera considérablement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


FÉVRIER 2019

Commentaire sur les marchés
En général, le prix des deux engrais, NPK et Urée, a enregistré une légère augmentation chez la plupart des distributeurs agricoles situés dans les provinces de Manica et de Tete. Cela est dû au fait que le dollar américain est devenu plus fort que Meticais, la devise locale. Les grandes entreprises qui importent et conditionnent des engrais utilisent le dollar américain pour leurs opérations.
En termes de volume des ventes, l’urée progresse plus rapidement que le NPK en raison de la mise en place de la meilleure préparation pour plusieurs cultures telles que le maïs et le riz.
En termes de disponibilité des stocks, selon les grossistes, il y a suffisamment de stock disponible pour satisfaire la demande.
Les distributeurs agricoles des provinces de Tete et de Manica préfèrent acheter leurs engrais à Beira. Il existe une société qui mélange et conditionne des engrais à Chimoio (province de Manica), mais les distributeurs agricoles se sont plaints de la mauvaise qualité. Ils préfèrent donc acheter à Beira, une bonne qualité qui se traduit par des prix élevés en raison des coûts de transport. Cette situation a touché davantage les distributeurs d’agrément situés dans la banlieue de Beira que les distributeurs d’agriculture de la localité de Beira.
Particulièrement
1. Dans la province de Nampula, les prix du NPK et de l’urée ont diminué. Selon les distributeurs agricoles, cette baisse a permis aux agriculteurs d’acheter plus d’engrais, d’où une augmentation du volume des ventes.
2. 2. Dans la province de Sofala, le prix des engrais est resté le même dans la plupart des ateliers de vente de produits agricoles, à l’exception de quelques-uns qui ont baissé sous le prix du marché pour faire face à la concurrence. En règle générale, le volume des ventes des deux engrais a augmenté. En comparant le NPK et l’urée, le volume des ventes de l’urée dépasse le NPK.
3. Dans la province de Tete, le prix des engrais a augmenté. Les engrais sont utilisés pour la pomme de terre, le tabac, les céréales et les légumes. Tete est la région où la consommation d’engrais est élevée et où le climat en Angonia permet une production toute l’année. Le volume des ventes d’urée dépasse le NPK.
4. Dans la province de Chimoio, les prix et les ventes de fertilisants ont augmenté dans les magasins de ravitaillement dans les quartiers mais dans la ville, aucun changement significatif n’a été enregistré. Le NPK et l’urée sont tous deux utilisés pour toutes les catégories de cultures et les volumes de vente sont plus concentrés en urée que le NPK en raison du stade de plantation actuel.
5. Dans la province de Zambèze, le volume des ventes a augmenté ce mois-ci en urée par rapport au NPK. Il n’y a pas eu de changement de prix.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


JANVIER 2019

Commentaire sur les marchés
En général, les prix des engrais sont restés les mêmes avec très peu de variation. Chez les grossistes, les prix ont légèrement baissé mais cela n’a pas affecté les prix des agro dealers. Concernant le volume des ventes, il est resté identique pour le NPK, mais la légère diminution de l’urée est due au fait que les agriculteurs utilisent le NPK pour la fertilisation de fond du riz et du maïs.
En ce qui concerne l’application d’engrais, les agriculteurs utilisent beaucoup plus de NPK que d’urée. Les NPK sont utilisés pour des applications de fond principalement dans le riz et le maïs. L’urée est utilisée pour la couverture du maïs et des légumes.
En termes de disponibilité des stocks, selon les grossistes, il y en a assez pour satisfaire la demande.
Particulièrement:
1. Au nord du Mozambique (province de Nampula), le prix et le volume des ventes de NPK et d’urée sont restés les mêmes.
2. Dans la province de Sofala, le prix des engrais est resté le même dans la plupart des magasins de vente de produits agricoles, à l’exception de quelques-uns qui ont baissé leur en raison de la forte concurrence. En général, le volume des ventes de NPK est élevé par rapport à l’urée mais avec une très faible marge. Certains agriculteurs de la ceinture verte de Beira continuent à cultiver des légumes avec ces engrais, ce qui explique la forte demande.
3. Tete est la région où la consommation d’engrais est énorme et où le climat dans Angonia permet une production toute l’année. Dans la province de Tete, le prix et le volume des ventes sont restés les mêmes. Les engrais sont principalement utilisés pour la pomme de terre, le tabac, les céréales et les légumes.
4. À Chimoio, les prix et le volume des ventes d’engrais n’ont pas beaucoup changé. Cependant, le volume des ventes de NPK est légèrement supérieur à celui de l’urée, car c’est la saison des semis.
5. Dans la province de Zambèze, la situation est identique à celle de Chimoio. Le prix des engrais est resté le même, mais le volume des ventes augmente plus pour NPK que pour Urée, car c’est la saison des semis de riz et de maïs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

NPK 12 24 12 Urée 46% NPK 23 10 5 + 4MgO + 2Zn
MZN/ Sac de 50 kg Type sep-18 oct-18 nov-18 sep-18 oct-18 nov-18 sep-18 oct-18 nov-18
Angonia com 1783 1783 1783 1567 1567 1567
Beira com 2500 2500 2500 2438 2438 2438 2500 2500 2500
Buzi com 1800 1800 1800 1650 1650 1650
Chimoio com 2500 2500 2500 2050 2050 2050 1900 1900 1900
Quelimane com 2500 2500 2500 2250 2250 2375
Sussundenga com 1867 1867 1867 1767 1767 1767

DÉCEMBRE 2018

Commentaire sur les marchés
En général, les prix du NPK et de l’urée restent les mêmes. En termes de volume des ventes, le nombre de NPK est supérieur à celui de l’urée. Les agriculteurs utilisent le NPK pour la fertilisation basale du riz et du maïs. Les agriculteurs de légumes utilisent encore l’urée pour le recouvrement des sols.
En termes de disponibilité du stock à la demande, les fournisseurs s’assurent de disposer de suffisamment de stock.
Détails:
• Dans la province de Nampula, les prix du NPK et de l’urée sont restés les mêmes. Le volume des ventes de NPK a augmenté, tandis que celui de l’urée est resté le même.
• Dans la province de Sofala, le prix des engrais est resté le même dans tous les points de vente de stations-service. Le volume des ventes a augmenté trois fois plus en NPK qu’en urée. En effet, les agriculteurs sont en train de planter du riz et du maïs à l’aide de NPK. Certains agriculteurs de la ceinture verte de Beira continuent de produire des légumes en plusieurs étapes et utilisent les deux engrais.
• Dans la province de Tete, le prix des engrais est resté le même. Les engrais sont utilisés pour la pomme de terre, le tabac, les céréales et les légumes. Tete est la région où la consommation d’engrais est énorme et où le climat en Angonia permet une production agricole toute l’année.
• À Chimoio, les prix et les ventes de fertilisants ont enregistré un changement insignifiant. Les engrais NPK et l’urée sont utilisés pour toutes les catégories de cultures et les volumes de vente sont plus en NPK que l’urée.
• Dans la province de Zambèze, les volumes de vente de NPK ont augmenté davantage que ceux d’urée. En termes de prix des engrais, aucun changement significatif n’a été noté.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

NPK 12 24 12 Urée 46% NPK 23 10 5 + 4MgO + 2Zn
MZN/ Sac de 50 kg Type sep-18 oct-18 nov-18 sep-18 oct-18 nov-18 sep-18 oct-18 nov-18
Angonia com 1783 1783 1783 1567 1567 1567
Beira com 2500 2500 2500 2438 2438 2438 2500 2500 2500
Buzi com 1800 1800 1800 1650 1650 1650
Chimoio com 2500 2500 2500 2050 2050 2050 1900 1900 1900
Quelimane com 2500 2500 2500 2250 2250 2375
Sussundenga com 1867 1867 1867 1767 1767 1767

NOVEMBRE 2018

Commentaire sur les marchés
Les prix de gros du NPK et de l’urée ont augmenté. Le NPK 12-24-12 a été le plus utilisé. D’autres engrais utilisés par les agriculteurs à travers le pays sont le NPK 24 1.5 +4 MgO+2zn et le NPK 23-20-0. Les importateurs locaux ont attribué cette hausse à la dépréciation du dollar (leur prix étant exprimé en USD). Bien que les prix aient augmenté chez les grossistes, les prix dans les magasins d’agro dealers ont enregistré des changements insignifiants.
Le Gouvernement Mozambicain a lancé la première étape de la campagne agricole le 25 octobre. Au stade initial, les cultures ciblées sont les céréales (principalement le riz et le maïs) et le produit qui génère un volume de ventes considérable dans tout le Mozambique est le NPK. En termes de disponibilité de stock à la demande, les fournisseurs se sont assurés de disposer de suffisamment de stock pour la saison.
Détails :
• Au nord du Mozambique (province de Nampula), les prix du NPK et de l’urée sont restés les mêmes. Le volume des ventes a augmenté pour le NPK et l’urée.
• Dans la province de Sofala, le prix des engrais est resté le même chez tous les agro dealers. Le volume des ventes devrait augmenter pour le NPK par rapport à l’urée, car il s’agit du début de la saison. Les agriculteurs ont commencé à planter du riz et du maïs. On s’attend à ce que les prix des engrais et le volume des ventes augmentent lorsque les fortes pluies commencent. Les agriculteurs de la ceinture verte de Beira continuent de produire des légumes.
• Tete est la région qui consomme le plus d’engrais. Le climat favorable dans le district d’Angonia permet de produire pendant toute l’année. Dans cette province, le prix des engrais est resté le même. Le volume de vente des engrais NPK et urée a augmenté, car les engrais sont utilisés pour la pomme de terre, le tabac et les céréales.
• À Chimoio, les prix et les ventes des engrais sont restés les mêmes. Le NPK et l’urée sont utilisés pour toutes les catégories de cultures.
• À Sussundenda, les prix et le volume des ventes d’engrais sont restés les mêmes dans la plupart des magasins d’agro dealers.
• Dans la province de Zambèze, les prix des engrais sont restés les mêmes, tandis que le volume des ventes a augmenté davantage pour le NPK que pour l’urée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

NPK 12 24 12 Urée 46% NPK 23 10 5 + 4MgO + 2Zn
MZN/ Sac de 50 kg Type sep-18 oct-18 nov-18 sep-18 oct-18 nov-18 sep-18 oct-18 nov-18
Angonia com 1783 1783 1783 1567 1567 1567
Beira com 2500 2500 2500 2438 2438 2438 2500 2500 2500
Buzi com 1800 1800 1800 1650 1650 1650
Chimoio com 2500 2500 2500 2050 2050 2050 1900 1900 1900
Quelimane com 2500 2500 2500 2250 2250 2375
Sussundenga com 1867 1867 1867 1767 1767 1767

OCTOBRE 2018

Commentaire sur les marchés

En général, le prix des deux engrais (NPK et urée) est stable. En termes de volume des ventes, les échanges sont restés constants ou moins dans la plupart des cas. Ce scénario est caractéristique pour cette période de l’année. C’est bientôt la récolte des légumes. Pour les céréales, les champs sont en préparation – il y aura une demande forte du NPK pour la fertilisation du sol, en particulier pour le riz et le maïs, sera nécessaire. A la fin du mois, la première phase de semis débutera à travers tout le pays.
Détails:
• Au nord de la Mozambique (province de Nampula) et á Chimoio, les prix du NPK et de l’urée sont restés constants (petits paquets). La tendance des volumes de ventes est en baisse. Les agrodealers affirment qu’il s’agit d’une période morte.
• Dans les provinces de Sofala, de Tete et de la Zambèze, les prix des engrais sont restés inchangés chez tous les agrodealers. Le volume des ventes est resté constant. Le fermier continue ses cultures de légumes en plusieurs étapes dans le ‘’Green belt de Beira’’. Dans la province de Tete, il y a une forte consommation d’engrais car ils sont utilisés pour la pomme de terre, le tabac et les céréales.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

NPK 12 24 12 Urée 46% NPK 23 10 5 + 4MgO + 2Zn
MZN/ Sac de 50 kg Type août -18 sep -18 oct -18 août -18 sep -18 oct -18 août -18 sep -18 oct -18
Angonia com 1783 1783 1783 1567 1567 1567
Beira com 2500 2500 2500 2438 2438 2438 2500 2500 2500
Buzi com 1800 1800 1800 1650 1650 1650
Chimoio com 2500 2500 2500 2050 2050 2050 1900 1900 1900
Quelimane com 2500 2500 2500 2250 2250 2250
Sussundenga com 1867 1867 1867 1767 1767 1767

SEPTEMBRE 2018

Commentaire sur les marchés

Les prix des deux engrais, NPK et Urée sont restés stables avec une légère variation. Lors d’une conversation avec l’officier du marketing à l’exportation (ETG) basé à Beira, il a été noté que le volume des ventes d’engrais a augmenté de manière significante. C’est le même cas dans le Green Belt. La raison principale étant que les agriculteurs continuent de produire des légumes pour récupérer les pertes subies lors des fortes pluies inattendues de juin-juillet. Une autre raison est qu’ils ont les pommes de terre dans les champs qui sont au deuxième stade de l’application des engrais de couverture. Ces entreprises sont les principales entreprises fournissant des engrais aux entreprises agroalimentaires du centre et du nord du pays. Il y a plus de ventes pour l’urée par rapport à NPK. Cependant, les ventes de NPK devraient augmenter le mois prochain en raison des semis de céréales et de légumineuses.
Details:
1. Dans le nord du Mozambique (province de Nampula), le prix du NPK et de l’urée reste le même. Mais sur le volume des ventes, il a été constaté une augmentation du volume des ventes de l’urée.
2. Dans la province de Sofala, le prix des engrais reste le même pour tous les producteurs agricoles. Le volume des ventes pour les deux engrais augmente.
3. Dans la province de Tete, le prix des engrais reste le même. Il y a une augmentation du volume des ventes pour les deux engrais (deux fois dans l’urée que le NPK) en raison de la saison des légumes. Les engrais sont également utilisés pour les pommes de terre, le tabac et les céréales. Chaque jour, il y a des camions d’engrais de l’ETG aux distributeurs.
4. A Chimoio, les prix et les ventes d’engrais n’ont pas varié de manière significative. NPK et l’urée sont utilisés pour toutes les catégories de cultures.
5. À Sussundenda, la plupart des entreprises agro-alimentaires ont constaté une augmentation du volume des ventes et des prix stables.
6. Dans la province de Zambezia, la situation est la même. Les prix des engrais restent les mêmes, mais les ventes augmentent en raison de la saison actuelle des légumes.


Tendance des ventes (Comparaisons juin à juillet)

Villes

Type d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Angonia NPK 12 24 12

Urée

Beira NPK 12 24 12

NPK 23 10 5 + 4MgO + 2Zn

Urée

Sussundega NPK 12 24 12

Urée

Mocuba NPK 12 24 12

Urée

Nampula NPK 12 24 12

Urée

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

NPK 12 24 12 Urée 46% NPK 23 10 5 + 4MgO + 2Zn
MZN/ Sac de 50 kg Type juil -18 août -18 sep-18 juil -18 août -18 sep-18 juil -18 août -18 sep-18
Angonia com 1783 1783 1783 1567 1567 1567
Beira com 2500 2500 2500 2438 2438 2438 2500 2500 2500
Buzi com 1800 1800 1800 1650 1650 1650
Chimoio com 2500 2500 2500 2050 2050 2050 1900 1900 1900
Quelimane com 2500 2500 2500 2250 2250 2250
Sussundenga com 1867 1867 1867 1767 1767 1767

AOÛT 2018

Commentaire sur les marchés

Les fortes pluies inattendues ont détruit de nombreuses cultures. Cela concerne en particulier les cultures légumières qui ont largement affecté la chaîne de valeur de l’horticulture. Les agriculteurs touchés par ce phénomène sont en train de replanter. En général, les prix des deux engrais NPK et Urée ont été stables avec une variance négligeable.
En termes de volumes de ventes, la dynamique de vente de fertilisants de sol reste la même. On s’attend toutefois à une augmentation du volume des ventes de NPK et d’urée dans les prochains jours en raison de la replantation. Heureusement, la société d’engrais dispose de suffisamment de stocks pour satisfaire la demande.
Particularités:
• Au nord du Mozambique (province de Nampula), le prix du NPK et de l’urée est stable. En termes de volumes de ventes, la situation prévaut comme au cours de la dernière période. Agro revendeur fait valoir que les prix sont élevés et les petits exploitants agricoles qui obtiennent les engrais de l’entreprise ne peuvent pas se permettre les prix. L’ouverture d’une unité de production d’engrais dans la province de Nampula va donc grandement changer cette situation.
• Dans la province de Sofala, le prix des engrais est resté le même pour tous les distributeurs d’agroalimentaire. Les fortes pluies ont sérieusement affecté cette province. Les agriculteurs replantent les légumes et on s’attend à une augmentation des volumes de ventes d’engrais dans les jours suivants
• Dans la province de Tete, le prix des engrais a été maintenu. En général, les tendances du volume des ventes des deux engrais augmentent (deux fois dans l’urée par rapport au NPK) car il s’agit d’une saison de légumes. Les engrais sont également utilisés pour les pommes de terre, le tabac et les céréales.
• A Chimoio, les prix et le volume des ventes de fertilisants n’ont pas varié de manière significative. Les deux engrais NPK et Urée sont utilisés pour toutes les catégories de cultures.
• A Sussundenda, la plupart des revendeurs ont le prix maintenu et le volume des ventes a augmenté.
• Dans la province de Zambezia, les prix des engrais ont été stables avec une augmentation du volume des ventes en raison de la saison actuelle des légumes où les agriculteurs utilisent un LAN / CAN avec de l’urée.


Tendance des ventes (Comparaisons juin à juillet)

Villes

Type d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Angonia NPK 12 24 12

Urée

Beira NPK 12 24 12

NPK 23 10 5 + 4MgO + 2Zn

Urée

Sussundega NPK 12 24 12

Urée

Mocuba NPK 12 24 12

Urée

Nampula NPK 12 24 12

Urée

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

NPK 12 24 12 Urée 46% NPK 23 10 5 + 4MgO + 2Zn
MZN/ Sac de 50 kg Type Jui-18 Juil-18 août-18 Jui-18 Juil-18 août-18 Jui-18 Juil-18 août-18
Angonia com 1783 1783 1783 1567 1567 1567
Beira com 2500 2500 2500 2438 2438 2438 2500 2500 2500
Buzi com 1833 1800 1800 1750 1650 1650
Chimoio com 2500 2500 2000 2050 2050 2000 1900 1900
Quelimane com 2500 2500 2500 2250 2250 2250
Sussundenga com 1867 1867 1867 1767 1767 1767

JUILLET 2018

Commentaire sur les marchés

En juillet, il y avait une forte demande d’urée, en particulier dans la province de Sofala, car c’était la période de recouvrement des sols d’engrais pour les cultivateurs de légumes. En raison des conditions météorologiques favorables à la culture maraîchère, les agro dealers prévoient également une augmentation de la demande de NPK. Dans la province de Tete, le prix des engrais était stable. Il y a eu une légère augmentation des ventes de NPK et de l’urée car les deux engrais sont utilisés dans la culture des légumes, des pommes de terre, du tabac et des céréales.


Tendance des ventes (Comparaisons juin à juillet)

Villes

Type d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Angonia NPK 12 24 12

Urée

Beira NPK 12 24 12

NPK 23 10 5 + 4MgO + 2Zn

Urée

Sussundega NPK 12 24 12

Urée

Mocuba NPK 12 24 12

Urée

Nampula NPK 12 24 12

Urée

Price trends over the past 3 months

NPK 12 24 12 Urée 46% NPK 23 10 5 + 4MgO + 2Zn
MZN/ Sac de 50 kg Type Mai-18 Jui-18 Juil-18 Mai-18 Jui-18 Juil-18 Mai-18 Jui-18 Juil-18
Angonia com 1783 1783 1783 1567 1567 1567
Beira com 2500 2500 2500 2438 2438 2438 2500 2500
Buzi com 1833 1800 1750 1650
Chimoio com 2500 2000 2000 2050 2000 2000 1900
Quelimane com 2500 2500 2500 2250 2250 2250
Sussundenga com 1867 1867 1867 1767 1767 1767

JUIN 2018

Commentaire sur les marchés

En général, les prix des engrais NPK et de l’urée sont stabilisés. L’une des raisons est que le taux de change ne fluctue pas de manière significative ces temps ci. Ainsi, les prix cez les fournisseurs ne varient pas de manière significative.
En termes de volumes de ventes, la dynamique de vente de fertilisants du sol reste la même et la demande d’urée par les agriculteurs augmente en raison du recouvrement des sols pour les legumes. Heureusement les compagnies de vente d’engrais dispose d’assez de stock pour satisfaire la demande.

Au nord du Mozambique (province de Nampula), le prix du NPK et de l’urée est resté inchangé. Concernant le volumes de ventes, la situation est la même que la dernière période. Dans la province de Sofala, le prix des engrais est resté le même chez tous les agro dealers. Le volume des ventes d’urée augmente de manière significative par rapport au NPK, car les agriculteurs appliquent maintenant de l’urée pour l’épandage de légumes.


Tendance des ventes (Comparaisons mai à juin)

Villes

Type d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Angonia NPK 12 24 12

Urée

 Beira NPK 12 24 12

NPK 23 10 5 + 4MgO + 2Zn

Urée

 Sussundega NPK 12 24 12

Urée

Mocuba NPK 12 24 12

Urée

Nampula NPK 12 24 12

Urée

 

Price trends over the past 3 months

NPK 12 24 12 Urée 46% NPK 23 10 5 + 4MgO + 2Zn
MZN/ Sac de 50 kg Type Avr-18 Mai-18 Jui-18 Avr-18 Mai-18 Jui-18 Avr-18 Mai-18 Jui-18
Angonia com 1783 1783 1783 1567 1567 1567
Beira com 2500 2500 2500 2438 2438 2438 2500 2500
Buzi com 2000 1833 2000 1750
Chimoio com 2000 2000 2000 2000 2000
Quelimane com 2500 2500 2500 2250 2250 2250
Sussundenga com 1867 1867 1867 1767 1767 1767

MAI 2018

Commentaire sur les marchés

En mai, les prix du NPK et de l’urée sont restés les mêmes. Cela est du au taux de change inchangé. Donc le prix de vente des fournisseurs de gros n’a pas varié de manière significative. Il y a eu une augmentation des volumes due à l’utilisation d’engrais dans les cultures de légumes et de céréales.
Dans la province de Sofala, les ventes d’urée et du NPK ont augmenté significativement et la plupart des acheteurs étaient des fermiers dans la ceinture verte de Beira et de ses environs où la plupart des agriculteurs sont dans le domaine des légumes (chou vert, laitue, betterave, concombres et epices). Dans la province de Tete, les prix des engrais étaient constants et les engrais étaient utilisés pour la culture des pommes de terre, le tabac et les céréales.


Tendance des ventes (Comparaisons avril à mai)

Villes

Type d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Angonia NPK 12 24 12

Urée

 Beira NPK 12 24 12

NPK 23 10 5 + 4MgO + 2Zn

Urée

 Sussundega NPK 12 24 12

Urée

Mocuba NPK 12 24 12

Urée

Nampula NPK 12 24 12

Urée

 

Price trends over the past 3 months

NPK 12 24 12 Urée 46% NPK 23 10 5 + 4MgO + 2Zn
MZN/ Sac de 50 kg Type Mar -18 Avr -18 Mai-18 Mar -18 Avr -18 Mai -18 Mar -18 Avr -18 Mai -18
Angonia com 1783 1783 1783 1567 1567 1567
Beira com 2500 2500 2500 2375 2438 2438 2500 2500
Buzi com 1800 2000 1600 2000
Chimoio com 2000 2000 2000 2000 2000
Quelimane com 2500 2500 2500 2250 2250 2250
Sussundenga com 1867 1867 1867 1767 1767 1767

AVRIL 2018

Commentaire sur les marchés

Les prix des engrais NPK et de l’urée étaient constants. L’augmentation du volume des ventes était due à l’utilisation d’engrais pour la culture des légumes. Les principales cultures utilisant des engrais sont les légumes, le maïs et le riz.
Dans la province de Nampula (district de Ribaue), il y avait une fourniture du NPK 12:24:12 et de l’urée dans le cadre du programme subventionné par la FAO. Dans la province de Sofala, en particulier à Beira, les prix des engrais ont été constants sauf à Buzi où le prix a augmenté. Il y a eu une augmentation des ventes d’urée et du NPK par les agriculteurs qui se trouvent à green belt à Beira où la plupart des agriculteurs pratiquent la culture maraîchère pour la culture du chou vert, de la laitue, des betteraves, des concombres et des épices.


Tendance des ventes (Comparaisons mars à avril)

Villes

Type d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Angonia NPK 12 24 12

Urée

 Beira NPK 12 24 12

NPK 23 10 5 + 4MgO + 2Zn

Urée

 Sussundega NPK 12 24 12

Urée

Mocuba NPK 12 24 12

Urée

Nampula NPK 12 24 12

Urée

 

Price trends over the past 3 months

NPK 12 24 12 Urée 46% NPK 23 10 5 + 4MgO + 2Zn
MZN/ Sac de 50 kg Type Feb -18 Mar -18 Avr -18 Feb -18 Mar -18 Avr -18 Feb -18 Mar -18 Avr -18
Angonia com 1933 1783 1783 1583 1567 1567
Beira com 2500 2500 2500 2375 2375 2438 2500 2500
Buzi com 1800 1800 2000 1600 1600 2000
Chimoio com 2000 2000 2000 2000 2000
Quelimane com 2500 2500 2500 2250 2250 2250
Sussundenga com 1867 1867 1867 1717 1767 1767

MARS 2018

Commentaire sur les marchés

Il est prévu environ 30 000 tonnes de DAP, MAP et NPK d’OCP ce mois de mars. La saison des pluies a pris fin et la récolte a commencé pour des cultures telles que les céréales, les légumineuses et les oléagineux. La demande d’engrais a diminué, sauf pour certains agriculteurs commerciaux qui cultivent des céréales, des légumineuses ou des légumes hybrides qui donnent de bons résultats en culture irriguée.
Dans la province de Nampula, le prix du NPK et de l’urée est resté stable. A Sofala, les ventes d’urée et de DAP ont augmenté en raison de la culture de légumes tels que le chou vert, la laitue, les betteraves, les concombres et les épices. Actuellement, les agriculteurs préparent des pépinières de légumes.


Tendance des ventes (Comparaisons février à mars)

Villes

Type d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Angonia NPK 12 24 12

Urée

 Beira NPK 12 24 12

NPK 23 10 5 + 4MgO + 2Zn

Urée

 Sussundega NPK 12 24 12

Urée

Mocuba NPK 12 24 12

Urée

Nampula NPK 12 24 12

Urée

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

NPK 12 24 12 Urée 46% NPK 23 10 5 + 4MgO + 2Zn
MZN/ Sac de 50 kg Type Jan -18 Feb -18 Mar -18 Jan -18 Feb -18 Mar -18 Jan -18 Feb -18 Mar -18
Angonia com 1917 1933 1783 1567 1583 1567
Beira com 2500 2500 2500 2375 2375 2375 2500 2500 2500
Buzi com 1800 1800 1800 1600 1600 1600
Chimoio com 2000 2000 2000 2000 2000 2000
Quelimane com 2500 2500 2500 2250 2250 2250
Sussundenga com 1867 1867 1867 1717 1767 1767

FEVRIER 2018

Commentaire sur les marchés

C’est actuellement la saison des pluies et les récoltes approchent, donc les ventes d’engrais sont faibles. La majorité des ventes d’engrais sont destinées aux producteurs de légumes et de riz irrigué. A Sofala et dans la province de Tete, les cultivateurs de sésame ont commencé à planter. En Zambèze, les surfaces de riz sont revêtues d’urée. Il y a eu une légère augmentation des ventes d’urée et de NPK à Sofala grâce aux cultures maraîchères, qui comprend le chou, la laitue, les betteraves, les concombres et les herbes.


Tendance des ventes (Comparaisons Janvier à Février)

Villes

Type d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Angonia NPK 12 24 12

Urée

 Beira NPK 12 24 12

NPK 23 10 5 + 4MgO + 2Zn

Urée

 Sussundega NPK 12 24 12

Urée

Mocuba NPK 12 24 12

Urée

Nampula NPK 12 24 12

Urée

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

NPK 12 24 12 Urée 46% NPK 23 10 5 + 4MgO + 2Zn
MZN/ Sac de 50 kg Type Déc -17 Jan -18 Feb -18 Déc-17 Jan -18 Feb -18 Déc-17 Jan -18 Feb -18
Angonia com 1917 1917 1933 1567 1567 1583
Beira com 2250 2500 2500 2375 2375 2375 2500 2500 2500
Buzi com 1800 1800 1800 1600 1600 1600
Chimoio com 2000 2000 2000 2000 2000 2000
Quelimane com 2500 2500 2500 2250 2250 2250
Sussundenga com 1867 1867 1867 1717 1717 1767

Janvier 2018

Commentaire sur les marchés

Au nord du Mozambique (dans la province de Nampula), les agriculteurs n’utilisent pas trop d’engrais en raison des prix élevés. Les quelques agro-commerçants qui vendent des engrais achètent à Beira (Green Belt) ou à Chimoio (Mozambique Fertilizer). Le peu d’agriculteurs qui achètent les engrais NPK et l’urée à Nampula, les utilisent pour les légumes qui sont des cultures irrigués, les autres cultures dépendent de pluies. Il n’y a pas de variation énorme dans les prix des engrais.

Dans la province de Sofala, le prix des engrais est resté le même. Chez le fournisseur principal (Green Belt) où la plupart des agro-commerçants font leurs achats d’engrais, les prix sont en constante évolution en raison de la variation du taux de change. Chez le fournisseur, les prix sont fixés en dollar (USD mais la variation n’est pas significative. C’est actuellement la période des pluies, les agriculteurs utilisent les engrais pour les cultures de riz et du maïs. Vers la fin de janvier, les agriculteurs commenceront à utiliser les engrais pour les légumes (horticulture). Il y a une forte demande du NPK durant cette période dans la province de Sofala.

Il y a une tendance énorme dans l’utilisation de l’urée 45% N + S. Les agriculteurs affirment qu’il est meilleur par rapport à l’urée 46%. Dans la province de Tete, les prix des engrais n’ont pas changé, les agriculteurs utilisent les engrais dans toutes les cultures telles que les céréales, les légumineuses et les légumes.

Dans la province de Manica, connue sous le nom de “province agricole”, les prix des engrais n’ont pas changé. Les deux engrais NPK et Urée sont utilisés pour toutes les catégories de cultures.
Dans la province de Zambezia, la situation était similaire à celle de la province de Sofala. Les principales cultures utilisant actuellement les engrais sont le riz et le maïs. Le prix de l’engrais n’a pas changé. Les Agro-commerçants achètent les engrais de Beira et Chimoio accruant les prix de détail.


Tendance des ventes (Comparaisons Décembre à Janvier)

Villes

Type d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Angonia NPK 12 24 12

Urée

 Beira NPK 12 24 12

NPK 23 10 5 + 4MgO + 2Zn

Urée

 Sussundega NPK 12 24 12

Urée

Muhanga NPK 23 10 5 + 4MgO + 2Zn

Urée

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

NPK 12 24 12 Urée 46% NPK 23 10 5 + 4MgO + 2Zn
MZN/ Sac de 50 kg Type Nov -17 Déc -17 Jan -18 Nov -17 Déc -17 Jan -18 Nov -17 Déc -17 Jan -18
Angonia com 1917 1917 1917 1567 1567 1567
Beira com 2250 2500 2500 2325 2375 2375 2375 2500 2500
Sussundenga com 1867 1867 1867 1717 1717 1717
Chimoio com 2000 2000 2000 2000 2000 2000

Publications

2012 AFO CS Mozambique - working document (Maputo 11-12 July 2012)       FUBC Mozambique final report 2015      2015 AFO CountrySTAT FTWG Mozambique - technical report (March 2015)       Mozambique - Fertilizer market assessment (IFDCAFAP, Oct 2012)       World Bank Agribusiness Indicators Mozambique