Mali

Aperçu du Pays

Marché des Engrais

Prix des Engrais

Commentaire sur les Marchés

septembre 2021

Commentaire sur les marchés

Prix des engrais

De petits tonnages de NPK et d’urée en provenance du Sénégal sont arrivés sur le marché malien, mais restent encore insuffisants pour satisfaire la demande. Les prix auxquels les agriculteurs paient ces engrais sont deux fois plus élevés que ce qu’ils payaient l’année dernière.

Disponibilité des engrais

Il devient de plus en plus difficile de trouver un sac d’engrais sur le marché malien. L’urée est en rupture en pleine campagne céréalière notamment dans l’Office du Niger. Des tensions au niveau de l’approvisionnement des engrais restent encore vives. Dans ces conditions, la plupart des importateurs maliens se sont tournés vers les productions sénégalaises d’engrais pour s’approvisionner. Cette année le coton malien s’en sort plutôt bien. L’année dernière il n’y a pas eu assez de culture du coton, et les reports de stocks d’engrais ont permis de couvrir les besoins de cette campagne agricole 2021.

Autres informations clés

La CMDT a reporté de nouveau l’ouverture des plis de l’appel d’offres coton de la campagne agricole 2022 – 2023, initialement prévue les 11 et 12 octobre 2021, à une date non précisée. La CMDT a ouvert son appel d’offres annuel pour un total de 300.000 tonnes.



août 2021

Commentaire sur les marchés

Prix des engrais

Le prix de détail d’un sac d’engrais a presque doublé en un an pour les agriculteurs à faibles revenus. Le prix d’un sac d’engrais de 50 kg varie entre FCFA 19 000 et FCFA 26 000 selon la formule.

Disponibilité des engrais

En ce qui concerne les engrais subventionnés pour les céréales, les distributeurs interrogés estiment que le niveau de couverture actuel se situe entre 15 et 20% des besoins. Face à cette situation, certains distributeurs d’engrais se sont tournés vers la production sénégalaise d’engrais pour s’approvisionner. Malheureusement, à ce niveau de tension très élevé, la production sénégalaise est également dépassée par la forte demande locale. L’indisponibilité des engrais est un problème préoccupant pour les céréales, au moment où les plantes en ont le plus besoin, alors que les pluies sont bien entamées et que les plantes devraient commencer à fleurir.

Autres informations clés

Contrairement aux énormes déficits que l’on pensait, le coton malien se porte plutôt bien. Loin derrière la campagne cotonnière cauchemardesque de 2020, la superficie emblavée au 31 juillet 2021 a atteint 793 455ha, selon la Confédération des sociétés de producteurs de coton (C-SCPC), soit un taux de réalisation de plus de 90%. Ce taux élevé est le résultat de la décision du gouvernement de maintenir la subvention aux engrais et d’augmenter le prix d’achat du coton de 200 à 280 FCFA/kg. Quant aux céréales, les agriculteurs peinent à trouver de l’engrais pour fertiliser leurs sols. C’est le cas à l’Office du Niger, où les distributeurs interrogés ont signalé une pénurie d’urée.



juillet 2021

Commentaire sur les marchés

Prix des engrais

Après l’annonce par le gouvernement d’augmenter le prix d’achat du coton et de maintenir la fourniture d’engrais subventionnés, la demande a commencé à augmenter.

Disponibilité des engrais

Cependant, les engrais subventionnés tardent à se mettre en place dans presque toutes les localités du pays. Dans les localités de Koutiala, Sikasso, Bougouni, ou dans la zone office du Niger, il n’y a pas assez d’engrais pour satisfaire les besoins des agriculteurs. Le gouvernement fait de gros efforts pour acheminer rapidement les engrais subventionnés afin d’éviter une nouvelle crise après la campagne agricole cauchemardesque vécue en 2020.



juin 2021

Commentaire sur les marchés

Prix des engrais

Le gouvernement a décidé d’augmenter le prix de coton graine. Cette année les producteurs de coton percevront un prix d’achat de coton graine de 280 FCFA/kg soit une hausse de 80 FCFA par rapport à l’année dernière. En outre, le gouvernement a décidé de maintenir la fourniture d’engrais à prix subventionné de 11000 FCFA le sac de 50kg. Le prix hors subvention est en hausse à l’image de l’augmentation des prix des matières premières. Le prix du sac de 50kg d’engrais varie entre 19000 à 23000 FCFA le sac de 50 kg en fonction de la formule.

Disponibilité des engrais

Aucune rupture d’engrais n’a été observée. Les travaux de préparation de la campagne hivernale se poursuivent et s’intensifient surtout dans les grandes zones de production cotonnière. Après une année de boycott, les producteurs sont motivés à cultiver plus de coton.

 

 

 

 


mai 2021

Commentaire sur les marchés

Prix des engrais

Les appels d’offre CMDT et de l’Office du Niger lancés, avec des prix d’engrais relativement proches des prix des matières premières, ont poussé les fournisseurs d’engrais à s’approvisionner pour éviter d’éventuels ruptures de stock.

Disponibilité des engrais

C’est la préparation de la campagne hivernale. Le marché est un peu timide en ce moment en termes de transactions entre les grands importateurs, les distributeurs d’engrais et les agriculteurs, mais devrait s’intensifier après l’annonce des résultats des appels offre.

 

 

 

 


avril 2021

Commentaire sur les marchés

Prix des engrais

Les ventes pendant cette contre saison se sont relativement bien passées dans l’ensemble. On note une augmentation des prix allant de 1000 FCFA à 1500 FCFA sur le sac de 50kg d’engrais selon les produits et les distributeurs à Ségou, Koulikoro, Koutiala.

Disponibilité des engrais

Vu le niveau des prix, certains fournisseurs hésitent à faire d’importantes commandes en engrais.

Autres informations Clés

Les producteurs sont confrontés à un problème d’eau dans la zone de Ségou. A Niono, les crises entre peulhs et chasseurs ont connu un calme qui donnent l’espoir aux producteurs de regagner les champs.

 

 

 

 


mars 2021

Commentaire sur les marchés

Prix des engrais

Il faut noter que les ventes se font au prix hors subvention. Concernant l’appel d’offre coton, la CMDT a finalement accepté des niveaux de prix conformes au marché international après des négociations avec les fournisseurs d’engrais.

Disponibilité des engrais

Pas de différences majeures par rapport au mois passé en termes de quantité de vente. Le marché est resté timide.

 

 

 

 


février 2021

Commentaire sur les marchés

Prix des engrais

En février, nous avons constaté une légère hausse des prix par endroit sans véritable raison, vu que les revendeurs détiennent encore des stocks résiduels. Par ailleurs, le mois a été marqué par le lancement des appels d’offres de la Compagnie malienne pour le développement des textiles. Il faut noter que les ventes se font au prix hors subvention.

Disponibilité des engrais

La demande d’engrais a diminué dans la zone de Koulikoro due à la fin de la saison des pommes de terre, contrairement à la zone de Ségou où la demande connait une légère augmentation due aux opérations agricoles de la contre saison.

 

 

 

 


janvier 2021

Commentaire sur les marchés

Pas de grands changements par rapport au mois passé, les ventes sont timides. Les engrais sont toujours utilisés pour les cultures maraichères (pomme de terre, oignon, melon…). A Ségou, de petites quantités d’engrais ont été achetées avec le démarrage des cultures de contre saison, notamment les activités de repiquage des pépinières.

 

 

 

 


decembre 2020

Commentaire sur les marchés

Prix des engrais

Concernant les prix des engrais, la bonne disponibilité des engrais par rapport à la demande a entrainé une légère baisse des prix par exemple à Koulikoro où le prix du NPK 15-15-15 a baissé de 1000FCFA.

Disponibilité des engrais

Globalement c’est le démarrage de la mise en place des cultures de contre-saison, notamment des fruits et des légumes qui s’installent progressivement dans les régions de Koutiala, Ségou, Koulikoro, Sikasso et Kita. A cette période, les engrais sont plus utilisés pour la pomme de terre, l’oignon, la tomate, pastèque, le poivron… En dehors des ventes des engrais utilisés pour les fruits et les légumes, le marché des engrais a été plutôt calme pour le coton et les céréales comme souligné le mois passé.

 

 

 

 


novembre 2020

Commentaire sur les marchés

Comme souligné le mois passé, les échanges sur le marché des engrais ont considérablement baissé car les agriculteurs sont occupés par les récoltes. Les rares quantités d’engrais achetées concernent le NPK 12-11-18 utilisé pour les fruits, le NPK 15-15-15 et le NPK 10-15-20 + 5S + 0,3Zn + 0,02B utilisés pour les maraichères qui s’installent progressivement. A Koulikoro notamment les engrais s’écoulent bien, contrairement à Sikasso où le marché est resté calme malgré la période des semences de pomme de terre ; et à Ségou ce sont les derniers travaux de préparation des terres pour le maraichage. Toutefois la demande devrait s’intensifier entre décembre jusqu’à janvier qui représente selon le calendrier cultural, la principale période pour la mise place des cultures de contre-saison. Dans ce sens, d’importantes quantités de stocks sont mises en place par les fournisseurs pour répondre à la demande attendue pendant les deux prochains mois. Les subventions par l’Etat pour cette campagne agricole sont quasiment terminées, amenant ainsi les agriculteurs à s’approvisionner directement auprès des fournisseurs et revendeurs locaux, avec des prix qui varient selon les revendeurs et les localités. A Koulikoro par exemple le prix d’un sac de 50kg de NPK 15-15-15 a baissé de 1000FCFA et celui de l’urée a augmenté de 1000FCFA. Dans les autres localités les prix sont restés les mêmes.

 

 

 

 


octobre 2020

Commentaire sur les marchés

C’est pratiquement la fin de la campagne hivernale marquée par une baisse des ventes des engrais. Cette campagne a été moins active que l’année passée en raison des faits évoqués le mois passé, notamment les débuts tardifs de la mise en place de la subvention. En revanche, les quantités d’engrais continuent de circuler et utiliser pour le maraichage à Koulikoro, Bougouni. A Ségou et Sikasso, les préparatifs sont en cours pour la mise en place très prochaine des cultures maraichères. Le centre demeure toujours instable ce qui explique la méfiance de plusieurs fournisseurs d’engrais pour ravitailler le marché. Contrairement au Nord où malgré la crise, les marchés sont approvisionnés en engrais par des fournisseurs.

 

 

 

 


septembre 2020

Commentaire sur les marchés

Le marché des engrais a connu une nette amélioration après un démarrage difficile dû à la subvention des engrais venue tardivement. Avec les ventes des engrais au prix subventionné, la demande d’engrais NPK et urée sur les céréales et les cultures maraichères ont augmenté également à la faveur de la bonne pluviométrie sur l’ensemble du pays. Dans les boutiques suivies à Sikasso, Ségou, Koutiala les ventes sont nettement en hausse surtout pour les engrais urée et NPK utilisés pour le riz, le maïs, le mil et le sorgho. A Koulikoro les engrais utilisés pour les cultures maraichères sont les plus demandés. Une légère diminution a été constatée sur les prix des engrais, et qui s’explique par le démarrage effectif des ventes des engrais au prix subventionné. Le prix réel du marché a également baissé comparativement à la même période de l’année dernière. Concernant la culture du coton, la subvention est venue à un moment où les cotonniers n’avaient plus besoin d’engrais conformément au calendrier agricole. Les agriculteurs se sont donc fortement détournés de la production cotonnière et ont produit plus de riz, de maïs, de mil et de sorgho cette année. En conséquence, le Mali devrait récolter le quart de la quantité de coton qu’il a produit l’an dernier (selon le département américain de l’Agriculture (USDA)).

 

 

 

 


août 2020

Commentaire sur les marchés

La campagne agricole s’installe progressivement à la faveur de la situation pluviométrique qui est bonne et régulière dans l’ensemble du pays. Globalement, les opérations de semis et de fertilisation se déroulent plutôt bien. Les ventes d’engrais ont connu une nette augmentation, mais ils ont été moins élevés, par rapport à la même période de l’année dernière, à cause du démarrage tardif de la mise en place des engrais subventionnés. Ce retard est dû à la réticence des fournisseurs d’engrais dans la livraison des engrais, qui exigeaient que le passif soit épongé d’abord. L’administration agricole a fait des efforts pour régler une partie de ses dettes aux fournisseurs d’engrais et débuter la subvention au grand bénéfice des agriculteurs. Cependant, bon nombre de fournisseurs d’engrais ont refusé de faire la subvention car la période de vente des engrais pour la saison pluvieuse était déjà bien avancée. Dans les boutiques suivies, la plupart des fournisseurs d’engrais se disent satisfaits des objectifs de ventes réalisées sur les engrais non subventionnés. A Sikasso, les engrais NPK 14-18-18 + 6S + 0.1B, NPK 15-15-15 et l’urée sont bien vendus, et à Niono, les engrais NPK 17-17-17 et DPA sont les plus demandés.

 

 

 

 


juillet 2020

Commentaire sur les marchés

Les transactions sur le marché des engrais sont encore timides à cause du retard accusé dans la mise à disposition des engrais subventionnés. Les différents retournements de l’Etat dans la répartition des engrais subventionnés par fournisseur sélectionné suscitent beaucoup de polémiques au sein des distributeurs. Les agriculteurs n’ont pas encore reçu les engrais subventionnés et sont obligés de payer au comptant directement chez les détaillants. Dans les magasins d’engrais suivis, les détaillants ont réalisé un chiffre d’affaires important par rapport à la même période de l’année précédente en raison du retard accusé dans la mise en œuvre du programme de subvention. Les prix sont relativement stables dans la plupart des magasins d’engrais suivis.

 

 

 

 


juin 2020

Commentaire sur les marchés

En ce début de la campagne hivernale les fournisseurs d’engrais ont fait d’importants stocks pour répondre à la demande estimée forte. Dans le cadre de la subvention, la liste des fournisseurs retenus a été publiée. L’attention est désormais tournée vers le Ministère de l’agriculture pour le lancement officiel de la campagne. Après une période d’accalmie dans le coton liée à la fixation des prix de cession des engrais, les choses semblent revenir à la normale. Le gouvernement a décidé de céder aux agriculteurs, l’urée et le NPK 14-18-18-18 + 6S + 1B au même prix que la campagne agricole passée. Le sac de 50kg sera cédé à 11000FCFA pour tous les types d’engrais subventionnés. Les agro dealers ont commencé à vendre des engrais non subventionnés aux agriculteurs individuels depuis la mi-mai à Sikasso et depuis début juin à Ségou.

 

 

 

 


mai 2020

Commentaire sur les marchés

Pas de grands changements par rapport au mois passé. C’est la période de récolte des pommes de terre, des oignons à koutiala, koulikoro, Sikasso, où une baisse des ventes des engrais a été notée. A Ségou les quantités vendues sont utilisées pour les cultures maraichères. La crise sécuritaire dans certaines villes du centre impacte le commerce d’engrais dans cette zone. On note les dernières livraisons au titre de la campagne agricole CMDT et la mise en place des stocks par les fournisseurs d’engrais qui attendent les résultats des offres déposées au Ministère.

 

 

 

 


avril 2020

Commentaire sur les marchés

le marché des engrais est resté identique au mois précédent. Globalement, c’est la préparation de la campagne agricole hivernale. Les recensements des superficies pour les subventions sont terminés dans toutes les régions. Les besoins pour la campagne prochaine sont connus et la constitution des stocks chez les grands importateurs ont commencé et se poursuivent. Le marché des engrais restera probablement moins actif jusqu’à l’ouverture de la campagne agricole hivernale prochaine.

 

 

 

 


mars 2020

Commentaire sur les marchés

Le marché des engrais est resté identique au mois précédent. De petits volumes d’engrais sont tirés par les maraîchers qui les achètent en détail pour des prix restés inchangés. Dans la plupart des zones de dépôt et de vente des engrais, les entreprises de commercialisation ont limité leurs approvisionnements et attendent le démarrage des activités de la prochaine campagne agricole dont la constitution des stocks commencera en principe à partir de mai et juin. Toutefois, certaines entreprises disposent d’un peu de stocks dans leurs magasins pour répondre aux demandes en cours. Probablement, le marché des engrais restera moins actif jusqu’à l’ouverture de la campagne hivernale à venir.

 

 

 

 


février 2020

Commentaire sur les marchés

Le marché de l’engrais reste très calme comme le mois précèdent avec quelques timides échanges, en générale, des achats en détail pour les cultures maraichères. Dans la majeure partie du pays les grossistes ont ralenti voir arrêter pour certains leur approvisionnement et attendent le mois de mai et juin pour constituer leur nouveau stock afin de répondre aux demandes de la prochaine campagne hivernale. Cela étant, quelques revendeurs grossistes et détaillants détiennent toujours des stocks dans leur magasin et répondent très bien aux besoins actuels de leur clientèle. Concernant les prix très peu d’évolution de ce côté-là aussi, les prix restent stables en ce mois de février avec une légère baisse dans certaines zones, 500FCFA de moins que le mois passé.

Les tendances nous amènent à croire que le marché des intrants restera très calme jusqu’à la reprise de la campagne hivernale.

 

 

 

 


janvier 2020

Commentaire sur les marchés

comme le mois passé, le marché de l’engrais est resté très calme. Les rares échanges d’engrais ont  concerné principalement les cultures maraichères. En ce qui concerne l’évolution des prix, ils sont restés stables.

Ce mois de Janvier a été marqué par un séminaire de formation présidé par le Ministre de l’agriculture à Koulikoro sur les intrants. Cette formation avait pour objet de sensibiliser les fournisseurs d’intrant sur les différentes modes d’utilisations des engrais pour un meilleur rendement mais aussi sur les modes de conditionnement des engrais.

 

 

 

 


decembre 2019

Commentaire sur les marchés

Le marché des engrais est resté très calme comme le mois passé, la campagne agricole est terminée, les récoltes tendent de plus en plus vers la fin dans la majorité des zones de productions. Les ventes d’engrais sur le territoire se font à petits volumes à cause de la fin de la campagne hivernale. Les fournisseurs disposent toujours des stocks relativement importants mais avec de faibles volumes échangés actuellement.

 

 

 

 


novembre 2019

Commentaire sur les marchés

Les échanges sur le marché de l’engrais ont fortement diminué, car les agriculteurs sont particulièrement occupés par les récoltes. Quelques petits volumes d’engrais sont tirés par les maraichers qui s’installent progressivement. Les subventions par l’Etat pour cette campagne agricole sont quasiment terminées, amenant ainsi les agriculteurs à s’approvisionner directement auprès des fournisseurs et revendeurs locaux, occasionnant également une différence de prix chez les revendeurs.

 

 

 

 


octobre 2019

Commentaire sur les marchés

Le marché des engrais est resté calme car la campagne hivernale tend vers sa fin, comme les premières récoltes ont commencées dans certaines zones du pays. Cette campagne agricole a été moyennement active, par rapport à la même période des deux dernières années, à cause des débuts tardifs de la distribution des engrais subventionnés. La distribution des engrais subventionnés pour cette campagne agricole est quasiment à son terme, amenant ainsi les agriculteurs à s’approvisionner directement auprès des fournisseurs et revendeurs locaux. Ceci étant, les ventes d’engrais sur le territoire se font à petits volumes, car les agriculteurs n’ont pas le financement nécessaire, mais, surtout à cause de la fin de la campagne hivernale. Le NPK est l’engrais le plus demandé suivi par l’urée sur le marché.

 

 

 

 


septembre 2019

Commentaire sur les marchés

La campagne agricole se déroule bien sur l’ensemble du territoire avec une bonne pluviométrie depuis quelques semaines, et le marché des engrais a connu une nette augmentation. Cependant, il a été moins actif, par rapport à la même période des deux dernières années, à cause d’un début tardif de la distribution des engrais subventionnés. Les engrais subventionnés sont cédés à 11000 FCFA le sac de 50 Kg.
Dans les boutiques suivies, les transactions entre les grossistes et détaillants sont timides avec de petits volumes échangés, mais les acteurs espèrent toujours une amélioration de la situation dans les semaines à venir. Dans les zones comme San dans la région de Ségou et Diola, le marché reste très volatile car les prix se négocient entre 18000 et 20000 FCFA le sac de 50 kg d’engrais.
Par ailleurs, la nouvelle méthode de distribution électronique des engrais (E-voucher) mis en place dans la région de Sikasso (Koutiala, Yanfolila) et dans la région de Ségou (Bla, Niono), s’est heurtée à l’incompréhension des producteurs. Ces derniers se plaignent, qu’ils n’ont pas eu connaissance à temps des informations afin qu’ils aillent retirer leurs engrais chez les fournisseurs, et étaient obligés de payer sur fonds propres. Toutefois, le Ministre de l’agriculture, s’est rendu à Ségou, pour échanger sur toutes les questions qui concernent le monde agricole, prendre connaissance des difficultés soulevées par les producteurs, afin de voir quelle orientation à donner à cette situation pour résoudre ce problème en concert avec les concernés.
Le système de délivrance des subventions agricoles à base de bons électroniques, s’appuie sur une plateforme numérique pour la distribution d’intrants agricoles et envoie instantanément des bons électroniques par SMS aux terminaux mobiles d’une base de données d’agriculteurs. Ces SMS informent les bénéficiaires que les subventions leur ont été accordées et le lieu où ils peuvent les récupérer.

 

 

 

 


août 2019

Commentaire sur les marchés

La saison agricole a bien commencé avec des pluies qui tombent fréquemment sur l’ensemble du territoire. La plus part des plantations ont été déjà labourées et semées. Cependant La grosse difficulté cette année est le problème lié à l’accès des engrais subventionnés. En effet certains agriculteurs dans les campagnes se plaignent du fait qu’ils n’ont toujours pas reçu le moindre sac d’engrais subventionnés, et sont obligés de payer en vente directe chez les détaillants. Dans les boutiques suivies, le NPK 17-17-17 a été l’engrais le plus acheté par les agriculteurs. Les subventions par l’Etat pour cette saison agricole sont toujours en vigueurs, et concernent les engrais tels que le DAP, le NPK et l‘urée et devraient se poursuivre dans la durée, mais tardent encore à arriver chez certains agriculteurs. les transactions entre les grossistes et détaillants sont restées encore timides, avec de petits volumes échangés. Toutefois les acteurs du secteur espèrent une amélioration de la situation dans les semaines à venir. Dans ce sens, les fournisseurs et les distributeurs constituent des stocks pour faire face à la forte demande d’engrais qui s’annonce de plus en plus.

 

 

 

 


juillet 2019

Commentaire sur les marchés

La campagne hivernale est bien installée et les agriculteurs continuent de semer dans leurs plantations. Toutefois, les ventes d’engrais se font essentiellement sur de petits volumes, car la subvention n’est pas encore effective dans toutes les régions et les agriculteurs n’ont pas suffisamment de moyens pour satisfaire les besoins d’engrais de leurs plantations. Les transactions entre les grands fournisseurs et les agro-dealers sont restés timides car la demande n’est pas encore importante sur le marché. La demande devrait s’intensifier les semaines à venir car les besoins en engrais restent importants sur l’ensemble du territoire. Globalement, on note une bonne disponibilité des produits aussi bien sur le marché que chez les grands fournisseurs comme TOGUNA qui dispose d’un stock important d’engrais.
Cette année, les subventions par l’Etat pour la campagne agricole sont toujours en vigueurs concernant les engrais tels que le DAP, le NPK et l’urée et devraient se poursuivre dans la durée. Cependant, les commerçants sont réticents, car ils peinent à recouvrer leur créance chez l’état pour passer de nouvelles commandes.

 

 

 

 


juin 2019

Commentaire sur les marchés

La saison des pluies commence doucement avec quelques pluies dans les zones agricoles. Le marché de l’engrais est relativement timide mais les acteurs s’activent pour faire augmenter leur stock afin de faire face à la forte demande qui s’annonce notamment pour les filières du riz et le maraichage. Les paysans ont déjà commencé à labourer et semer leur champ. Les subventions par l’Etat pour cette saison agricole sont toujours en vigueurs concernant les engrais tels que le DAP, le NPK et l‘Urée et devraient se poursuivre dans la durée. Les transactions entre les grossistes et détaillants sont timides mais d’ici la fin du mois de juin de plus gros volumes seront échangés pour fournir les agriculteurs dans les meilleurs délais.

 

 

 

 


mai 2019

Commentaire sur les marchés

Comme le mois passé, le marché des engrais est resté calme. Les mises en place de la campagne prochaine ne sont pas encore amorcées mais les négociations se sont poursuivies entre fournisseurs, revendeurs et les organisations de producteurs. Le marché de l’engrais devrait rester encore timide en attendant l’amorce de la distribution des engrais subventionnés qui dynamiserait les échanges de la campagne.
Par ailleurs, un nouveau mécanisme de distribution des engrais subventionnés basé sur des commissions locales de réception et de distribution des engrais, devrait être appliqué cette campagne. Aussi, le système de distribution électronique d’engrais expérimenté la campagne précédente dans quatre cercles (dont deux cercles de la région de Sikasso (Koutiala, Yanfolila) et deux de la région de Ségou (Bla, Niono)) devrait se poursuivre, avec des perspectives d’extension sur deux nouveaux cercles en 2019.

 

 

 

 


avril 2019

Commentaire sur les marchés

Le marché des engrais est resté calme et quasi-identique au mois dernier, car les activités agricoles sont terminées. Les recensements des superficies pour les subventions sont en cours dans toutes les régions. Les mises en place de la campagne prochaine n’ont pas encore commencé mais les agro dealers ont commencé à préparer la campagne prochaine, négociant avec les organisations paysannes d’une part et d’autre part avec de potentiels fournisseurs pour conclure des partenariats commerciaux.

 

 

 

 


MARS 2019

Commentaire sur les marchés

Le marché des engrais est calme. Les acteurs continuent la finalisation des activités de remboursement des subventions (regroupement de facture, dépôts de dossiers). Ces derniers préparent aussi en parallèle la campagne prochaine avec des échanges entre les agro dealers et les organisations de producteurs, et entre fournisseurs et revendeurs. Les ventes d’engrais sont restées timides et principalement des petites quantités destinées au maraichage et la contre-saison.

 

 

 

 


FÉVRIER 2019

Commentaire sur les marchés

Le marché des engrais est calme de ce mois. En cette période, les acteurs finalisent les activités de remboursement des subventions. Ces derniers préparent aussi en parallèle la campagne prochaine avec des échanges entre les agro dealers et organisation de producteurs, et entre fournisseurs et revendeurs. Les ventes d’engrais reste faible et principalement des petites quantités destinées au maraichage.

 

 

 

 


JANVIER 2019

Commentaire sur les marchés

Le marché des engrais est calme, les agro dealers préparent les dossiers pour le paiement de la part subventionnée des engrais. Les ventes se sont limitées aux achats pour le maraichage et dans une certaine mesure pour la contre saison de riz. Toutefois, les volumes échangés ont été modestes et les recettes de la plus part des revendeurs sont imputables aux ventes de semences.

 

 

 

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

DAP NPK 15 15 15 Urée 46%
FCFA/ Sac de 50 kg Type sep-18 oct-18 nov-18 sep-18 oct-18 nov-18 sep-18 oct-18 nov-18
Bankass com 18000 18000 18000 15000 15000 15000
sub 11000 11000
Bougouni com 20000 20000 20000 15500 15500 15500
sub 11000 11000
Dioïla com 18000 18000 18000 13000 13000 13000
sub 11000 11000
Kita com 20000 20000 20000 15000 15000 15000 16250 16250 16250
sub 11000 11000 11000
Mopti com 17500 17500 17500 13000 13000 13000
sub 11000 11000
Niono com 18000 18000 18000 17000 17000 17000 13000 13000 13000
sub 11000 11000 11000
Segou com 16750 16750 16750 16000 16000 16000 14000 14000 14000
sub 11000 11000 11000
Sikasso com 17500 17500 17500 15500 15500 15500 13667 14000 14000
sub 11000 11000 11000

DÉCEMBRE 2018

Commentaire sur les marchés

Le marché des engrais a été calme car la campagne de production principale est bouclée et l’activité principale est la récolte et la vente des céréales. Cependant, la vente des céréales devrait permettre aux acteurs de mobiliser un fond pour le financement des engrais pour le maraichage et d’une certaine mesure en prévision de la campagne prochaine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

DAP NPK 15 15 15 Urée 46%
FCFA/ Sac de 50 kg Type sep-18 oct-18 nov-18 sep-18 oct-18 nov-18 sep-18 oct-18 nov-18
Bankass com 18000 18000 18000 15000 15000 15000
sub 11000 11000
Bougouni com 20000 20000 20000 15500 15500 15500
sub 11000 11000
Dioïla com 18000 18000 18000 13000 13000 13000
sub 11000 11000
Kita com 20000 20000 20000 15000 15000 15000 16250 16250 16250
sub 11000 11000 11000
Mopti com 17500 17500 17500 13000 13000 13000
sub 11000 11000
Niono com 18000 18000 18000 17000 17000 17000 13000 13000 13000
sub 11000 11000 11000
Segou com 16750 16750 16750 16000 16000 16000 14000 14000 14000
sub 11000 11000 11000
Sikasso com 17500 17500 17500 15500 15500 15500 13667 14000 14000
sub 11000 11000 11000

NOVEMBRE 2018

Commentaire sur les marchés

le marché des engrais est resté calme car la campagne de production principale tend vers la fin alors que la production maraichère et la contre saison utilisant plus d’intrants ne sont pas encore installées. Les producteurs sont tournés prioritairement vers les récoltes qui paraissent partout bonne, notamment la filière coton qui s’achemine vers une récolte record de 750 000 tonnes de coton pour la campagne 2018/2019 en cours, selon les responsables de la Direction Nationale de l’Agriculture. Cette hausse de 2,7% par rapport à la campagne précédente, peut s’expliquer par le plan de subvention de combiner la fertilisation minérale et organique. Ainsi, la fertilisation minérale, à la dose de 200 kg de complexe à l’hectare, était prévue pour au moins 66% des superficies. La fumure organique à la dose de 5 t/ha, était attendue pour 55% des superficies. Quant à l’amendement des sols (avec la chaux agricole et le PNT), il était prévu pour toucher près de 29% des superficies coton. Les fournisseurs d’engrais font le bilan de la campagne et préparent les documents pour le paiement de la part subventionnée. Cette année, 49 fournisseurs étaient concernés par la subvention selon la Direction Nationale de l’Agriculture.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

DAP NPK 15 15 15 Urée 46%
FCFA/ Sac de 50 kg Type sep-18 oct-18 nov-18 sep-18 oct-18 nov-18 sep-18 oct-18 nov-18
Bankass com 18000 18000 18000 15000 15000 15000
sub 11000 11000
Bougouni com 20000 20000 20000 15500 15500 15500
sub 11000 11000
Dioïla com 18000 18000 18000 13000 13000 13000
sub 11000 11000
Kita com 20000 20000 20000 15000 15000 15000 16250 16250 16250
sub 11000 11000 11000
Mopti com 17500 17500 17500 13000 13000 13000
sub 11000 11000
Niono com 18000 18000 18000 17000 17000 17000 13000 13000 13000
sub 11000 11000 11000
Segou com 16750 16750 16750 16000 16000 16000 14000 14000 14000
sub 11000 11000 11000
Sikasso com 17500 17500 17500 15500 15500 15500 13667 14000 14000
sub 11000 11000 11000

OCTOBRE 2018

Commentaire sur les marchés

le marché des engrais est peu actif car les subventions de l’Etat sont bouclées, les cultures sont en phase de maturation et les acteurs préparent les récoltes dans les différentes zones de production. Cependant, certains producteurs profitent de la vente de l’arachide et de maïs précoces pour effectuer les achats d’engrais afin de stocker pour la campagne prochaine. Ces derniers supposent que les engrais ne sont pas souvent disponibles en temps réel en début de campagne car les fournisseurs et l’ensemble des acteurs se positionnent sur les subventions qui sont très souvent tardives.
Les commerçants préparent les documents nécessaires pour le paiement de la part subventionnée des engrais.
A cette étape de la campagne, les ventes d’engrais seraient destinées à la constitution de stocks par les producteurs en prévision de la campagne prochaine, au maraichage et à la contre saison du riz.

 

 

 

 

 

 

 

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

DAP NPK 15 15 15 Urée 46%
FCFA/ Sac de 50 kg Type août -18 sep -18 oct -18 août -18 sep -18 oct -18 août -18 sep -18 oct -18
Bankass com 18000 18000 18000 16000 15000 15000 15000
sub 11000 11000 11000 11000 11000
Bougouni com 20000 20000 20000 17500 15250 15500 15500
sub 11000 11000 11000 11000 11000
Dioïla com 18000 18000 18000 13500 13000 13000 13000
sub 11000 11000 11000 11000 11000
Kita com 20000 20000 20000 16250 15000 15000 17500 16250 16250
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Mopti com 17500 17500 17500 15000 12500 13000 13000
sub 11000 11000
Niono com 18000 18000 18000 17000 17000 17000 13000 13000 13000
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Segou com 17000 16750 16750 16000 16000 16000 14000 14000 14000
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Sikasso com 17500 17500 17500 15500 15500 15500 13667 13667 14000
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000

SEPTEMBRE 2018

Commentaire sur les marchés

les transactions ont été stables pour l’urée et le NPK, contrairement à celles du DAP qui ont connu une baisse par rapport au mois précédent.
Les subventions de l’Etat sont finies pour le DAP, et le NPK depuis le 31 août, celles de l’urée se sont poursuivies jusqu’au 31 septembre.
Vu le niveau de la campagne, la faible disponibilité de l’engrais subventionné, et un déficit d’informations, le marché de l’engrais ne devrait pas connaitre une nette hausse avant la campagne prochaine. Toutefois, la contre saison du riz et le maraichage pourrait susciter une demande en fonction des superficies emblavées.


Tendance des ventes (Comparaisons juillet à août)

Villes

Type d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Bamako DAP

NPK 17 17 17 + 4S

Urée

Koutiala DAP

NPK 15 15 15

Urée

Niono DAP

NPK 15 15 15

Urée

Sikasso NPK 15 15 15

Urée

Dioïla NPK 15 15 15

Urée

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

DAP NPK 15 15 15 Urée 46%
FCFA/ Sac de 50 kg Type juil -18 août -18 sep-18 juil -18 août -18 sep-18 juil -18 août -18 sep-18
Bankass com 18000 18000 18000 16000 16000 15000 15000 15000
sub 11000 11000 11000 11000 11000
Bougouni com 20000 20000 20000 17500 17500 15250 15250 15500
sub 11000 11000 11000 11000 11000
Dioïla com 18000 18000 18000 13500 13500 13000 13000 13000
sub 11000 11000 11000 11000 11000
Kita com 20000 20000 20000 16250 16250 15000 17500 17500 16250
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Mopti com 17500 17500 17500 15000 15000 12500 12500 13000
sub 11000 11000
Niono com 18000 18000 18000 17000 17000 17000 13000 13000 13000
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Segou com 17000 17000 16750 16000 16000 16000 14000 14000 14000
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Sikasso com 17500 17500 17500 15500 15500 15500 13667 13667 13667
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000

AOÛT 2018

Commentaire sur les marchés

le marché des engrais a connu une hausse des échanges par rapport au mois précèdent. Ceci est dû à la mise en route et la généralisation des subventions de l’Etat. A cause d’un début tardif de la distribution des engrais subventionnés, le marché a été moins actif par rapport à la même période des deux dernières années. Des poches de sécheresse dans certaines zones notamment dans les régions de Kayes et Koulikoro avaient également ralenti l’utilisation des engrais dans ces localités. Au vu de l’amorce de la subvention, avec des pluies qui ont repris et se généralisent, le volume et le nombre des transactions devraient augmenter dans les semaines à venir.


Tendance des ventes (Comparaisons juillet à août)

Villes

Type d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Bamako DAP

NPK 17 17 17 + 4S

Urée

Koutiala DAP

NPK 15 15 15

Urée

Niono DAP

NPK 15 15 15

Urée

Sikasso NPK 15 15 15

Urée

Dioïla NPK 15 15 15

Urée

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

DAP NPK 15 15 15 Urée 46%
FCFA/ Sac de 50 kg Type juin -18 juil -18 août -18 juin -18 juil -18 août -18 juin -18 juil -18 août -18
Bankass com 18000 18000 18000 16000 16000 16000 15000 15000 15000
sub 11000 11000 11000
Bougouni com 20000 20000 20000 17500 17500 17500 15250 15250 15250
sub 11000 11000 11000
Dioïla com 18000 18000 18000 13500 13500 13500 13000 13000 13000
sub 11000 11000 11000
Kita com 20000 20000 20000 16250 16250 16250 17500 17500 17500
sub 11000 11000 11000
Mopti com 17500 17500 17500 15000 15000 15000 12500 12500 12500
Niono com 18000 18000 18000 17000 17000 17000 13000 13000 13000
sub 11000 11000 11000
Segou com 17000 17000 17000 16000 16000 16000 14000 14000 14000
sub 11000 11000 11000
Sikasso com 17500 17500 17500 15500 15500 15500 13667 13667 13667
sub 11000 11000 11000

JUILLET 2018

Commentaire sur les marchés

Les mises en place sont terminées pour certains gros fournisseurs, alors que certains revendeurs n’avaient pas encore un seul sac dans leur magasin. Les différents retournements de l’Etat par rapport aux entreprises qui doivent faire les subventions suscitent beaucoup de polémiques au sein des distributeurs. Aussi, la mise en œuvre de la subvention n’est pas tout à fait claire en termes de gestion de la couverture zonale par entreprise. Cette année, l’administration (les préfets et sous-préfets) est censée gérer la subvention par la mise en place d’une commission. Les services techniques de l’agriculture deviennent alors des exécutants d’ordre (simple membre de la commission). En attendant, la campagne avance et nous rentrerons dans la période critique pour l’utilisation des engrais notamment dans les zones qui ont effectué les semis tôt.


Tendance des ventes (Comparaisons juin à juillet )

Villes

Type d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Bamako DAP

NPK 17 17 17 + 4S

Urée

Koutiala DAP

NPK 15 15 15

Urée

Niono DAP

NPK 15 15 15

Urée

Sikasso NPK 15 15 15

Urée

Dioïla NPK 15 15 15

Urée

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

DAP NPK 15 15 15 Urée 46%
FCFA/ Sac de 50 kg Type Mai-18 Jui-18 Juil-18 Mai-18 Jui-18 Juil-18 Mai-18 Jui-18 Juil-18
Bankass com 18000 18000 18000 16000 16000 16000 15000 15000 15000
Bougouni com 20000 20000 20000 17500 17500 17500 15250 15250 15250
Dioïla com 18000 18000 18000 13500 13500 13500 13000 13000 13000
Kita com 20000 20000 20000 16250 16250 16250 17500 17500 17500
Mopti com 17500 17500 17500 15000 15000 15000 12500 12500 12500
Niono com 18000 18000 18000 17000 17000 17000 13000 13000 13000
San com 18000 18000 18000 16000 16000 16000 13500 13500 13500
Segou com 17000 17000 17000 16000 16000 16000 14000 14000 14000
Sikasso com 17500 17500 17500 15500 15500 15500 13667 13667 13667

JUIN 2018

Commentaire sur les marchés

comme le mois passé, le marché des engrais est resté calme. Les mises en place des cultures ont commencé dans toutes les zones de production, avec une priorité pour les zones enclavées où l’accès sera difficile avec les pluies. Les négociations se poursuivaient entre les fournisseurs et les revendeurs pour des éventuels contrats de partenariat tandis que les représentants des gros fournisseurs attendaient les dépôts de toute ou une partie de leurs engrais.

Le marché de l’engrais ne devrait pas connaitre une nette amélioration avant l’amorce de la distribution des engrais subventionnés qui conditionnerait les échanges de la campagne. Notons que les prix des engrais subventionnés sont de 11 000FCFA/Sac de 50 Kg. Cependant, les pluies sont enregistrées dans les principales zones de production et les activités agricoles ont commencé. Les achats sur fond propres devraient aussi s’effectuer pour compléter généralement le besoin des exploitations.

Par ailleurs, la distribution électronique (téléphonique) expérimentée sera appliquée cette campagne dans quatre cercles dont deux cercles de la région de Sikasso (Koutiala, Yanfolila) et deux de la région de Ségou (Bla, Niono).


Tendance des ventes (Comparaisons mai à juin )

Villes

Type d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Bamako DAP

NPK 17 17 17 + 4S

Urée

 Koutiala DAP

NPK 15 15 15

Urée

Niono DAP

NPK 15 15 15

Urée

Sikasso NPK 15 15 15

Urée

Dioïla NPK 15 15 15

Urée

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

DAP NPK 15 15 15 Urée 46%
FCFA/ Sac de 50 kg Type Avr-18 Mai-18 Jui-18 Avr-18 Mai-18 Jui-18 Avr-18 Mai-18 Jui-18
Bankass com 18000 18000 18000 16000 16000 16000 15000 15000 15000
Bougouni com 20000 20000 20000 17500 17500 17500 15250 15250 15250
Dioïla com 18000 18000 18000 13500 13500 13500 13000 13000 13000
Kita com 20000 20000 20000 16250 16250 16250 17500 17500 17500
Mopti com 17500 17500 17500 15000 15000 15000 12500 12500 12500
Niono com 18000 18000 18000 17000 17000 17000 13000 13000 13000
San com 18000 18000 18000 16000 16000 16000 13500 13500 13500
Segou com 17000 17000 17000 16000 16000 16000 14000 14000 14000
Sikasso com 17500 17500 17500 15500 15500 15500 13667 13667 13667

MAI 2018

Commentaire sur les marchés

Le marché des engrais est resté calme et quasi-identique au mois dernier. Les mises en place de la campagne prochaine ne sont pas encore amorcées mais les échanges sont effectués entre fournisseurs, revendeurs et les organisations de producteurs. Les recensements des superficies pour les subventions continuent dans toutes les régions. Les gros fournisseurs et industries préparent la campagne avec les estimations des prévisions mais aussi pour étendre et consolider leurs activités dans les différentes zones de production.


Tendance des ventes (Comparaisons avril à mai)

Villes

Type d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Bamako DAP

NPK 17 17 17 + 4S

Urée

 Koutiala DAP

NPK 15 15 15

Urée

Niono DAP

NPK 15 15 15

Urée

Sikasso NPK 15 15 15

Urée

Dioïla NPK 15 15 15

Urée

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

DAP NPK 15 15 15 Urée 46%
FCFA/ Sac de 50 kg Type Mar-18 Avr-18 Mai-18 Mar-18 Avr-18 Mai-18 Mar-18 Avr-18 Mai-18
Bankass com 18000 18000 18000 16000 16000 16000 15000 15000 15000
Bougouni com 20000 20000 20000 17500 17500 17500 15250 15250 15250
Dioïla com 18000 18000 18000 13500 13500 13500 13000 13000 13000
Kita com 20000 20000 20000 16250 16250 16250 17500 17500 17500
Mopti com 17500 17500 17500 15000 15000 15000 12500 12500 12500
Niono com 18000 18000 18000 17000 17000 17000 13000 13000 13000
San com 18000 18000 18000 16000 16000 16000 13500 13500 13500
Segou com 17000 17000 17000 16000 16000 16000 14000 14000 14000
Sikasso com 17500 17500 17500 15500 15500 15500 13667 13667 13667

AVRIL 2018

Commentaire sur les marchés

Le marché des engrais est resté calme car les activités agricoles sont bouclées. Les mises en place de la campagne prochaine n’ont pas encore commencé alors que les premières pluies sont enregistrées dans beaucoup de zones. Néanmoins, les recensements des superficies pour les subventions sont encore en cours mais il faut attendre la Journée du Paysans (fin juin) pour savoir officiellement si les subventions ont lieu cette campagne.
Les agro dealers ont commencé à préparer la campagne prochaine, continuant d’une part les négociations avec les organisations paysannes et d’autre part avec de potentiels fournisseurs pour conclure des partenariats commerciaux.


Tendance des ventes (Comparaisons mars à avril)

Villes

Type d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Bamako DAP

NPK 17 17 17 + 4S

Urée

 Koutiala DAP

NPK 15 15 15

Urée

Niono DAP

NPK 15 15 15

Urée

Sikasso NPK 15 15 15

Urée

Dioïla NPK 15 15 15

Urée

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

DAP NPK 15 15 15 Urée 46%
FCFA/ Sac de 50 kg Type Feb -18 Mar -18 Avr -18 Feb -18 Mar -18 Avr -18 Feb -18 Mar -18 Avr -18
Bankass com 18000 18000 18000 16000 16000 16000 15000 15000 15000
Bougouni com 20000 20000 20000 17500 17500 17500 15250 15250 15250
Dioïla com 18000 18000 18000 13500 13500 13500 13000 13000 13000
Kita com 20000 20000 20000 16250 16250 16250 17500 17500 17500
Mopti com 17500 17500 17500 15000 15000 15000 12500 12500 12500
Niono com 18000 18000 18000 17000 17000 17000 13000 13000 13000
San com 18000 18000 18000 16000 16000 16000 13500 13500 13500
Segou com 17000 17000 17000 16000 16000 16000 14000 14000 14000
Sikasso com 17500 17500 17500 15500 15500 15500 13667 13667 13667

MARS 2018

Commentaire sur les marchés

Le marché des engrais est resté calme et quasi-identique au mois précèdent. Les ventes se sont limitées au niveau des maraîchers. Certains commerçants ont estimé que la vente des produits maraichers en cours est profitable, pour le marché et eux-mêmes, parce qu’ils investissent directement en engrais l’argent issu du maraichage pour préparer la campagne principale de production agricole.
Les mises en place des engrais pour la campagne cotonnière ont continué à se poursuivre dans les différentes zones de production. Les commerçants revendeurs ont déjà commencé les négociations avec les gros fournisseurs pour des contrats de partenariat pour la campagne prochaine. Pendant ce temps se poursuivent les activités de validation et de préparation des documents pour le remboursement de la part subventionnée des engrais de la campagne précédente. En outre, la campagne prochaine est préparée par les services techniques de l’Etat mais aussi l’ensemble des acteurs agricoles. Les premières activités s’articulent autour des prévisions en termes de superficie mais aussi d’intrants.


Tendance des ventes (Comparaisons février à mars)

Villes

Type d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Bamako DAP

NPK 17 17 17 + 4S

Urée

 Koutiala DAP

NPK 15 15 15

Urée

Niono DAP

NPK 15 15 15

Urée

Sikasso NPK 15 15 15

Urée

Dioïla NPK 15 15 15

Urée

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

DAP NPK 15 15 15 Urée 46%
FCFA/ Sac de 50 kg Type Jan-18 Feb -18 Mar -18 Jan-18 Feb -18 Mar -18 Jan-18 Feb -18 Mar -18
Bankass com 18000 18000 18000 16000 16000 16000 15000 15000 15000
Bougouni com 20000 20000 20000 17500 17500 17500 15250 15250 15250
Dioïla com 18000 18000 18000 13500 13500 13500 13000 13000 13000
Kita com 20000 20000 20000 16250 16250 16250 17500 17500 17500
Mopti com 17500 17500 17500 15000 15000 15000 12500 12500 12500
Niono com 18000 18000 18000 17000 17000 17000 13000 13000 13000
San com 18000 18000 18000 16000 16000 16000 13500 13500 13500
Segou com 17000 17000 17000 16000 16000 16000 14000 14000 14000
Sikasso com 17500 17500 17500 15500 15500 15500 13667 13667 13667

FÉVRIER 2018

Commentaire sur les marchés

Le marché des engrais est resté calme. Les ventes ont été modestes, mais certains commerçants sont arrivés à vendre quelques sacs aux jardiniers. Les commerçants n’ont pas encore reçu l’argent de la subvention, mais les rapprochements des cautions (contrôles des quantités) sont effectués entre les fournisseurs et les services techniques de l’Etat. Après cette phase surviendront les paiements qui ne devraient pas se faire avant le début de la prochaine campagne (vers les mois de mai, juin). Cependant, les recensements des superficies prévisionnelles de la nouvelle campagne continuent encore dans toutes les zones de production.
Par ailleurs la mise en place des engrais au compte de la CMDT pour la campagne cotonnière est en cours en même temps que sont transportées les récoltes de coton vers les usines d’égrenage.


Tendance des ventes (Comparaisons Janvier à Février)

Villes

Type d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix 

Bamako DAP

NPK 17 17 17 + 4S

Urée

 Koutiala DAP

NPK 15 15 15

Urée

Niono DAP

NPK 15 15 15

Urée

Sikasso NPK 15 15 15

Urée

Dioïla NPK 15 15 15

Urée

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

DAP NPK 15 15 15 Urée 46%
FCFA/ Sac de 50 kg Type Déc-17 Jan-18 Feb -18 Déc-17 Jan-18 Feb -18 Déc-17 Jan-18 Feb -18
Bankass com 17500 18000 18000 16000 16000 16000 15000 15000 15000
sub 11000 11000 11000
Bougouni com 20000 20000 20000 17500 17500 17500 15250 15250 15250
sub 11000 11000 11000
Dioïla com 18000 18000 18000 13500 13500 13500 13000 13000 13000
sub 11000 11000 11000
Kita com 20000 20000 20000 15000 16250 16250 16250 17500 17500
sub 11000 11000 11000
Mopti com 17500 17500 17500 15000 15000 15000 12500 12500 12500
sub 11000 11000 11000
Niono com 18000 18000 18000 16875 17000 17000 13000 13000 13000
sub 11000 11000 11000
San com 18000 18000 18000 16000 16000 16000 13500 13500 13500
sub 11000 11000 11000
Segou com 17500 17000 17000 17000 16000 16000 13500 14000 14000
sub 11000  11000    11000   
Sikasso com 17500 17500 17500 15500 15500 15500 13667 13667 13667
sub 11000 11000 11000

Janvier 2018

Commentaire sur les marchés

le marché des engrais est resté stable et quasi-identique au mois dernier. Les échanges ont été modestes mais la disponibilité globale a été bonne. Les ventes des engrais composés NPK et de l’Urée sont imputables à la production maraichère dont le niveau des activités dépend de la zone et de la culture. Cependant le niveau de financement des producteurs reste un frein pour des achats conséquents. Les échanges d’engrais devraient se maintenir au rythme de la production maraichère et de la contre saison de riz. Par contre, le faible niveau de la crue des fleuves pourrait être un obstacle à la production rizicole par une diminution des superficies emblavées et donc des quantités d’engrais utilisés.


Tendance des ventes (Comparaisons Décembre à Janvier)

Villes

Type d’engrais

Evolution des ventes

Evolution des prix

Bamako DAP

NPK 17 17 17 + 4S

Urea

 Koutiala DAP

NPK 15 15 15

Urea

Niono DAP

NPK 15 15 15

Urée

Sikasso NPK 15 15 15

Urée

Dioïla NPK 15 15 15

Urée

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

DAP NPK 15 15 15 Urée 46%
FCFA/ Sac de 50 kg Type Nov-17 Déc-17 Jan-18 Nov-17 Déc-17 Jan-18 Nov-17 Déc-17 Jan-18
Bankass com 17500 17500 18000 16000 16000 16000 15000 15000 15000
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Bougouni com 20000 20000 20000 17500 17500 17500 15250 15250 15250
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Dioïla com 18000 18000 18000 13500 13500 13500 13000 13000 13000
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Kita com 20000 20000 20000 15000 15000 16250 16250 16250 16250
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Mopti com 17500 17500 17500 15000 15000 15000 12500 12500 12500
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Niono com 18000 18000 18000 16875 16875 17000 13000 13000 13000
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000
San com 18000 18000 18000 16000 16000 16000 13500 13500 13500
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Segou com 17500 17500 17000 17000 17000 16000 13500 13500 14000
sub 11000  11000  11000  11000  11000  11000 
Sikasso com 17500 17500 17500 15500 15500 15500 13667 13667 13667
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000

DECEMBRE 2017

Commentaire sur les marchés

Le marché des engrais a connu une légère hausse des échanges par rapport au mois précèdent. Toutefois, les ventes sont restées modestes malgré la bonne disponibilité des engrais.

Les activités de la récolte tendent vers la fin alors que se préparent la campagne de production maraichère pour laquelle les premiers achats d’engrais ont commencé.

Par ailleurs, des producteurs ont conservé une partie de leurs engrais obtenus pendant la subvention pour la production maraichère. Ces stocks sont de deux natures : Certains émanent d’une volonté manifeste des producteurs de profiter de la subvention pour faire leur stock total (campagne de production principale, contre saison et/ou maraichage) ; une partie des engrais achetés pendant la campagne principale n’a pas pu être utilisée suite aux aléas pluviométriques (mauvaise distribution des pluies dans l’espace et le temps).

Les prix des engrais restent relativement stables mais sont variables en fonction de la zone et des modalités d’acquisition (liens commerciaux et politiques du fournisseur principal, accessibilité de la zone).

Vue la fin des récoltes prochaines et l’entrée progressive en période de production maraichère et de contre saison, les échanges devraient connaitre une hausse les semaines à venir. Toutefois, le niveau global des transactions dépendrait des stocks disponibles.

 


Tendance des ventes (Comparaisons de Novembre à Décembre)

Villes

Types d’engrais

Evolution des ventes 

Evolution des prix 

Bamako DAP

NPK 17 17 17 + 4S

Urée

 Koutiala DAP

NPK 15 15 15

Urée

Niono DAP

NPK 15 15 15

Urée 46 0 0

Sikasso NPK 15 15 15

Urée

Dioïla NPK 15 15 15

Urée 46 0 0

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

DAP NPK 15 15 15 Urée 46%
FCFA/ Sac de 50 kg Type Oct-17 Nov-17 Déc-17 Oct-17 Nov-17 Déc-17 Oct-17 Nov-17 Déc-17
Bankass com 17500 17500 17500 16000 16000 16000 15000 15000 15000
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Bougouni com 20000 20000 20000 17500 17500 17500 15250 15250 15250
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Dioïla com 18000 18000 18000 13500 13500 13500 13000 13000 13000
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Kita com 20000 20000 20000 15000 15000 15000 16250 16250 16250
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Mopti com 17500 17500 17500 15000 15000 15000 12500 12500 12500
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Niono com 18000 18000 18000 16875 16875 16875 13000 13000 13000
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
San com 18000 18000 18000 16000 16000 16000 13500 13500 13500
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Segou com 17500 17500 17500 17000 17000 17000 13500 13500 13500
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Sikasso com 17500 17500 17500 15500 15500 15500 13667 13667 13667
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000

NOVEMBRE 2017

Commentaire sur les marchés

Le marché des engrais a été calme, car la campagne principale de production agricole tant vers sa fin avec les récoltes partout amorcées. Les subventions sont terminées mais les prix des engrais sont restés stables alors que les échanges ont été quasi-inexistants.

Le maraichage et la production de riz de contre – saison pourraient favoriser une reprise de l’utilisation des engrais les mois à venir. Dans les zones rizicoles (Office du Niger et l’OPIB), les fournisseurs d’intrant se sont positionnés de plus en plus pour le maraichage et la contre – saison du riz. En attendant, les acteurs ont préparé les documents pour le remboursement de la part d’engrais subventionnés (part de l’Etat). Cependant certains fournisseurs d’engrais soutiennent ne pas avoir encore reçu tout ou une partie des remboursements des subventions de la campagne dernière (Campagne 2016-17).

Avec la fin de la campagne de production agricole, le marché des engrais devrait rester timide au cours des semaines à venir.


Tendance des ventes (Comparaisons d’Octobre à Novembre)

Villes

Types d’engrais

Evolution des ventes 

Evolution des prix 

Bamako DAP

NPK 17 17 17 + 4S

Urée

 Koutiala DAP

NPK 15 15 15

Urée

Niono DAP

NPK 15 15 15

Urée 46 0 0

Sikasso NPK 15 15 15

Urée

Dioïla NPK 15 15 15

Urée 46 0 0

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

DAP NPK 15 15 15 Urée 46%
FCFA/ Sac de 50 kg Type Sep-17 Oct-17 Nov-17 Sep-17 Oct-17 Nov-17 Sep-17 Oct-17 Nov-17
Bankass com 17500 17500 17500 16000 16000 16000 15000 15000 15000
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Bougouni com 20000 20000 20000 17500 17500 17500 15250 15250 15250
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Dioïla com 18000 18000 18000 13500 13500 13500 13000 13000 13000
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Kita com 20000 20000 20000 15000 15000 15000 16250 16250 16250
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Mopti com 17500 17500 17500 15000 15000 15000 12500 12500 12500
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Niono com 18000 18000 18000 16875 16875 16875 13000 13000 13000
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
San com 18000 18000 18000 16000 16000 16000 13500 13500 13500
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Segou com 17500 17500 17500 17000 17000 17000 13500 13500 13500
sub 11000  11000  11000 11000  11000  11000 11000  11000  11000
Sikasso com 17500 17500 17500 15500 15500 15500 13667 13667 13667
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000

OCTOBRE 2017

Commentaire sur les marchés

Le marché des engrais au Mali connait une légère baisse en termes d’intensité commerciale par rapport au mois dernier. Dans l’ensemble les prix sont restés stables sur les marchés locaux.

On tend de plus en plus vers la fin de la campagne de production agricole et les premières récoltes sont attendues dans les prochaines semaines. En ce moment, les besoins en engrais sont terminés, en dehors de quelques agriculteurs retardataires qui restent actifs sur le marché.

Par ailleurs, les décisions du gouvernement à réduire à plus de la moitié le nombre de fournisseurs d’engrais subventionnés, continue de faire polémique. Pour les premiers, cette décision pourrait favoriser une meilleure visibilité des mouvements des engrais. Pour les seconds, elle constituera la cessation d’activité de certains d’entre eux qui opèrent uniquement par la subvention. Les consultations se poursuivent entre les commerçants, le Ministère de l’Agriculture et celui du Commerce.

Vu la fin de la campagne agricole avec des pluies qui se raréfient de plus en plus, le marché restera timide les prochaines semaines.


Tendance des ventes (Comparaisons de Septembre à Octobre)

Villes

Types d’engrais

Evolution des ventes 

Evolution des prix 

Bamako DAP

NPK 17 17 17 + 4S

Urée

 Koutiala DAP

NPK 15 15 15

Urée

Niono DAP

NPK 15 15 15

Urée 46 0 0

Sikasso NPK 15 15 15

Urée

Dioïla NPK 15 15 15

Urée 46 0 0

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

DAP NPK 15 15 15 Urée 46%
FCFA/ Sac de 50 kg Type Août-17 Sep-17 Oct-17 Août-17 Sep-17 Oct-17 Août-17 Sep-17 Oct-17
Bankass com 17500 17500 17500 16000 16000 16000 15000 15000 15000
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Bougouni com 20000 20000 20000 17500 17500 17500 14000 15250 15250
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Dioïla com 18000 18000 18000 13500 13500 13500 13000 13000 13000
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Kita com 20000 20000 20000 15000 15000 15000 16250 16250 16250
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Mopti com 17500 17500 17500 15000 15000 15000 12500 12500 12500
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Niono com 18000 18000 18000 16833 16875 16875 13000 13000 13000
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
San com 18000 18000 18000 16000 16000 16000 13500 13500 13500
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Segou com 17500 17500 17000 17000 13500 13500
sub   11000 11000   11000 11000   11000 11000
Sikasso com 17500 17500 17500 17000 15500 15500 13500 13667 13667
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000

SEPTEMBRE 2017

Commentaire sur les marchés

The fertilizer market remained almost the same, with an increase in the sale of urea and NPK compared to last month. The rainfall was better and resulted in a better sale of fertilizer compared to past months.

Fertilizer prices remained stable, but due to government subsidy, there was a discrepancy in prices in parallel (black) markets.

Given the campaign’s progress and subsidies, fertilizer prices are not expected to change significantly before the end of subsidies. However, the use of fertilizers will be very heterogeneous in the coming weeks, as there is a real gap between productions depending on the area, type of crop and rainfall.


Tendance des ventes (Comparaisons d’Août à Septembre)

Villes

Types d’engrais

Evolution des ventes 

Evolution des prix 

Bamako DAP

NPK 17 17 17 + 4S

Urée

 Niono DAP

NPK 15 15 15

Urée

Sikasso NPK 15 15 15

Urée

Dioïla NPK 15 15 15

Urée 46 0 0

 Koutiala DAP

NPK 15 15 15

Urée

 

Evolution des prix au cours des 3 derniers mois

DAP NPK 15 15 15 Urée 46%
FCFA/ Sac de 50 kg Type Juil-17 Août-17 Sep-17 Juil-17 Août-17 Sep-17 Juil-17 Août-17 Sep-17
Bankass com 17500 17500 17500 16000 16000 16000 15000 15000 15000
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Bougouni com 20000 20000 20000 15000 17500 17500 13000 14000 15250
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Dioïla com 18000 18000 18000 13500 13500 13500 13000 13000 13000
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Kita com 22500 20000 20000 15000 15000 15000 17500 16250 16250
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Mopti com 17500 17500 17500 15000 15000 15000 12500 12500 12500
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Niono com 18000 18000 18000 17500 16875 16875 13000 13000 13000
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
San com 18000 18000 18000 16000 16000 16000 13500 13500 13500
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Segou com 17500 17500 17000 17000 13500 13500
sub 11000    11000 11000    11000 11000    11000
Sikasso com 17500 17500 17500 16000 17000 15500 13000 13500 13667
sub 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000 11000
Publications

Mali Fertilizer Statistics Overview 2015
2012 AFO CS UEMOA Burkina Cote dIvoire Mali Niger - document de travail ( 15-16 Mai Ouaga 2012) The Fertilizer Supply Chain in Mali            2016 AFO CIV BKN MLI SGL Rapport atelier GTTE_SONGON Final